Mouvance présidentielle et Opposition guinéenne : le cynisme d'une bande de cons obscurantiste ( tribune )

Mouvance présidentielle et Opposition guinéenne : le cynisme d'une bande de cons obscurantiste ( tribune )
0 commentaires, 7 - 2 - 2019, by admin

Par Attigou Bah à Génève ( Suisse )
Depuis l'avènement d'Alpha Mandela Condé au pouvoir en 2010, Il est à chaque fois surprenant de constater à quel point des réflexes stratégiques simples et relatifs à la problématique de la bonne gouvernance sont torpillés au bon moment pour permettre à la mouvance présidentielle de gagner en temps et en confiance et surtout, de garder la maîtrise de toutes les négociations génératrices d'accords politiques boiteux et néfastes contre la Constitution et les Institutions de notre pays.
Toutes les situations sociopolitiques loufoques et anticonstitutionnelles qui se présentent devant l'opposition guinéenne provoquent immédiatement et irrémédiablement de la panique et des mains moites et liées ainsi que la gorge sèche dans ses rangs constitués de traîtres et d'opportunistes professionnels.
D'autre part, face à la mouvance présidentielle et des prétendus représentants de la Communauté internationale, officiels et officieux confondus, ces interlocuteurs minables et cyniques parviennent toujours à prendre le contrôle de toutes les discussions et décisions qui enfoncent la Guinée dans le chaos.
L'opposition guinéenne, perverse et égoïste, ne parvient jamais à rebondir pour soustraire le peuple martyr de Guinée du guet-apens dans lequel ils cautionnent la dictature d'Alpha Mandela Condé.
Cette opposition composée majoritairement de femmes et d'hommes corrompus ne peut s'extraire de leurs privilèges si ce n'est en faisant des concessions politiques criminelles aboutissant à la destruction permanente de la lutte démocratique et du rêve de voir la consolidation d'un l'Etat de droit constitutionnel dans notre pays.
Rappelons que depuis octobre 1989, le peuple de Guinée fait de son mieux dans la lutte démocratique pour sortir le pays des griffes de dictateurs et le doter d'un Etat de droit auquel il y a suscrit de manière irréversible. Pourtant, les obstacles des féodaux sont nombreux et rien ne fonctionne encore.
Résultats : la Guinée demeure politiquement, économiquement, socialement et culturellement bloquée depuis plus d'une décennie.
Tous les accords conclus entre la mouvance présidentielle et l'opposition guinéenne ne sont pas à l'avantage du peuple de Guinée et chaque négociation entre mouvance et opposition contrarie encore plus l'espoir d'enraciner la démocratie dans notre pays.
L’idéal de la lutte démocratique en Guinée est que nous puissions nous améliorer et évoluer pas à pas et de façon durable afin de rester chaque jour motivés et nous sentir progresser dans la famille des nations libres, émergents et civilisées.
En politique, il est réellement et toujours possible qu’à partir de positions de départ, à priori divergentes entre mouvance et opposition, nous puissions aboutir à la fois à un résultat « gagnant-gagnant » et développer de meilleurs et pragmatiques actes destinés à l'évolution sociopolitique du peuple de Guinée qui, il faut bien le rappeler, est et demeure l'unique souverain de notre pays.
Comme à l'accoutumée, le peuple de Guinée doit tirer les conclusions qui s'imposent en ces périodes difficiles pour la consolidation de notre démocratie pour avancer beaucoup plus vite que le duo de des opportunistes et dictateurs de la mouvance présidentielle et de l'opposition guinéenne.
Peuple martyr de Guinée, le moment est venu de faire sauter les blocages de notre démocratie et notre développement pour lever les barrières psychologiques qui nous bâillonnent à travers le cynisme d'une bande de cons perverse et obscurantiste.
La lutte continue !

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER