COCAN 2025: un ancien joueur du Syli National mitraille Kassory Fofana

COCAN 2025: un ancien joueur du Syli National mitraille Kassory Fofana
0 commentaires, 18 - 3 - 2019, by admin

Par Mohamed Camara à Conakry
Il y'a une semaine, à la surprise générale, le chef de la primature décide de remplacer l'ancien Comité d'Organisation de la Coupe d'Afrique des Nations par un Comité de Pilotage dirigé, cette fois -ci, non pas par le président de la Feguifoot, Mamadou Antonio Souaré, mais par le ministre des sports, Sanoussy Bantama Sow.
Cette décision controversée et décriée de Kassory Fofana continue de défrayer la chronique dans la cité. Ce qui agace surtout les professionnels en la matière, c'est la nomination d'un certain Fadi Wazni de la SMB au poste de premier vice-président du Comité de Pilotage de l'Organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2025 en Guinée.
La nomination d'un patron de société minière à ce poste stratégique ne laisse pas indifférent. Kassory Fofana s'est attiré les foudres de l'ancien pensionnaire du Syli National, Abdoul Karim Bangoura, qui est monté au créneau pour donner son avis. Sans prendre de gants.
Interrogé par nos confrères de guineefoot, l'ancien international Guinéen n'y est pas allé de main morte. Sans pitié avec le chef du gouvernement, Abdoul Karim Bangoura qualifie la décision de Kassory Fofana de " mamaya" et de " comédie".
" Moi je pense qu’il faut avoir un minimum de respect pour ceux qui s’investissent dans notre football. Revoyer la liste, il y a des gens qui n’ont jamais mis pieds au stade, qui ne connaissent rien du football mais qui se retrouvent comme par miracle dans ce COCAN. C’est dommage. Nous, on n’acceptera jamais ça", réagit -il dans les colonnes du journal électronique.
Et lui d'enfoncer le clou, de charger davantage Kassory Fofana: " ceux qui ont fait la liste du COCAN, c’est un petit groupe de personnes, parce qu’ils ont le pouvoir ou de l’argent et decident de mettre telle ou telle personne. Ce n’est pas normal et nous on ne se laissera pas faire".
AKB poursuit son réquisitoire: " Ils n’ont pas besoin de ça. Sinon il fallait s’asseoir, échanger, discuter avant de prendre des décisions. Il faut avoir un certains égard aux anciens qui se sont battus et qui ont mouillé le maillot et (ça personne ne pourra leur l’enlever).
Et qui continuent à se battre. Encore une fois nous ne demandons pas à être sur la liste, mais il faut approcher ceux qui connaissent. On a besoin de leur savoir (..
.)" Et d'enchaîner:
" Je pense qu’on doit consulter les anciennes gloires qui vivent encore et Dieu merci il y’en à beaucoup, les doyens Petit Sory, Cherif Souleymane, Thiam Ousmane..etc, il faut les approcher.
Et aussi les gens qui investissent dans notre football
", préconise l'ancien joueur du Onze national. Avant de conclure: " tu veux conduire une voiture et tu n’a pas de permis, l’accident est inévitable. Je n’appelle même pas ça un accident pour moi, c’est une évidence".
Sauf changement de dernière minute, la Guinée doit abriter, pour la première fois de son histoire, la Coupe d'Afrique des Nations en 2025. Un défi de taille pour Conakry quand on sait que certains pays limitrophes ont déjà passé le test avec succès. C'est le cas de la Côte d'Ivoire en 1984, du Sénégal en 1992 et du Mali en 2002.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER