Science: pour rester 60 jours dans un lit, les volontaires toucheront 16 500 euros

Science: pour rester 60 jours dans un lit, les volontaires toucheront 16 500 euros
0 commentaires, 31 - 3 - 2019, by admin

Le Centre aérospatial allemand, l’Agence spatiale européenne et l’agence spatiale américaine NASA, viennent de lancer une étude sur le repos au lit par gravité. Pour la mener à bien, les chercheurs recherchent des volontaires. Les cobayes seront rémunérés 16 500 euros pour 60 jours.
Voici un job de rêve pour ce qui adore traîner au lit pendant des heures. Le centre aérospatial allemand (DLR), en coopération avec l’Agence spatiale européenne (ESA) et l’agence spatiale américaine NASA, ont lancé le 25 mars l’Artifical Gravity Bed Study (AGBRESA), une étude sur le repos au lit par gravité artificielle. Cette étude vise à trouver des moyens de combattre l’atrophie osseuse et musculaire qui touche les astronautes lors des longs séjours dans l’espace. Elle se déroule à Cologne à l’Institut de médecine aérospatiale DLR.
Une expérience qui n’est pas de tout repos
Au total, 24 volontaires, 12 hommes et 12 femmes, ont déjà été trouvés. Les chercheurs ont besoin de candidats supplémentaires pour la seconde phase de l’étude qui débutera en septembre, dont des femmes âgées de 25 à 55 ans. Selon le communiqué de presse, les volontaires devront se rendre disponibles pendant 89 jours, phases de pré-test et de récupération comprises, dont 60 qu’ils passeront allongés dans des lits légèrement inclinés pour être fidèles aux conditions rencontrées par les spationautes. Toutes les expériences, les repas, toilettes et les loisirs auront lieu pendant la phase de repos dans les lits d’envihab, qui font partie de l’Institut de médecine aérospatiale DLR de Cologne.

Des tests seront notamment menés sur la fonction cardiovasculaire, l’équilibre et la force musculaire, sur les fonctions cognitives. Les volontaires seront également soumis à des examens s tels que des biopsies des tissus musculaires, de la microdialyse, ou encore la mesure de l’activité musculaire électrique et des prélèvements sanguins réguliers.
Pour cette expérience, la Nasa et ses associés rémunéreront les volontaires à hauteur de 16 500 euros.

Source: Lavoixdu ord.fr




0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER