Des opposantes disent non à un troisième mandat pour Alpha Condé ( déclaration intégrale )

Des opposantes disent non à un troisième mandat pour Alpha Condé ( déclaration intégrale )
0 commentaires, 26 - 4 - 2019, by admin

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) est constitué de la société civile, des pertis politiques,et des citoyens engagés pour la cause qu'il défend.

Nous, femme du front nous comptons jouer notre partition dans ce combat pour la démocratie dans notre pays .
En effet, vu les articles 24 et 154 de la constitution qui stipulent respectivement que:<>
< Le pluralisme politique et syndicales;
Le nombre et la durée des mandats du président de la république ne peuvent faire l'objet d'une révision
. >>
Nous femme du front pour la défense de la constitution exigeons le respect inconditionnel de ses dispositions de notre loi suprême.
Le citoyen guinéen qui a prêté serment devant le peuple, et a juré de respecter et de faire respecter notre constitution et bel et bien le président de la République Monsieur Alpha Condé. Par conséquent il aurait dû être aujourd'hui membre du FNDC dont le seul objectif est la défense de la constitution.
Nous invitons les bonnes volontés à interpeller le chef de l'État à ne pas succomber aux sirènes révisionnistes.
Au regard de ce qui précède, nous considérons tout citoyen guinéen, qui qu'il soit, ne respectant pas ces deux dispositions de la constitution est considéré comme étant purement et simplement un putschiste dont l'acte sera considéré comme un coup d'État civil.
C'est pourquoi nous femmes du Front nous n'acceptons pas le tripatouillage de la constitution.
Nous invitons toutes les femmes de Guinée eprises de paix et de justice à se joindre à nous pour barrer la route à toute forme de la violation de la constitution.
Non au hold up constitutionnel et social.
Non à un référendum.
Non au glissement du calendrier.
Non, non et non à un troisième mandat.

Vive la démocratie.
Vive l'unité nationale.
Vive la République de Guinée.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER