Affaire 3e mandat: "Alpha Condé sur les pas de Bouteflika", selon un journal sénégalais

Affaire 3e mandat:
0 commentaires, 7 - 5 - 2019, by admin

Par Hamballi
Le projet en vue de la révision constitutionnelle en Guinée s'invite dans la presse sénégalaise. Des journaux comme " Dakar Times" en font, d'ailleurs, leurs choux gras, a constaté nouvelledeguinee.com
Ce journal Sénégalais braque ses radars sur Sékhoutouréyah dont le locataire est soupçonné d'être tenté par une présidence en vie à la tête de la République de Guinée.
A la une d'un récent numéro de " Dakar Times", on peut notamment lire ce titre des plus accrocheurs: " Condé sur les pas de Bouteflika".
Sans oublier ce sous-titre évocateur aussi: " il ( NDLR: Alpha Condé ) va changer la constitution pour briguer un troisième mandat".
Pour la petite histoire, Alpha Condé est venu aux affaires en 2010. Il est réélu cinq ans plus-tard. Et jure sur l'actuelle constitution pour entamer son deuxième et dernier mandat.
A juste un peu plus d'un an de la fin de ce dernier quinquennat, Alpha Condé rêve déjà d'un troisième mandat... Voire d'une présidence à vie à l'image de ses deux premiers prédécesseurs, en l'occurrence Sékou Touré ( 1958 - 1984 ) et Lansana Conté ( 1984 - 2008 ).
Une boulimie du pouvoir qui inspire la grosse " Une" de " Dakar Times". Dans la mesure où, l'homme auquel le journal compare Alpha Condé, vient d'être viré par ses populations. Excédés, les Algériens lui reprochent sa boulimie du pouvoir.
Élu à la fin des années 90, Abdel Aziz Bouteflika, après 20 ans de règne sans partage, était tenté par un 5e mandat. La tentation de trop qui finira par l'emporté. Dans le sillage de sa descente aux affaires: son clan er sa fratrie.
Au jour d'aujourd'hui, ses proches collaborateurs sont confrontés à la justice algérienne pour plusieurs délits. Triste fin pour Bouteflika dont Alpha Condé emprunte la trajectoire. Du moins, selon " Dakar Times". Quitte au leader Guinéen de prouver le contraire.







0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER