Qu’est ce que la nouvelle constitution réserve-t-elle aux Guinéens ?

Qu’est ce que la nouvelle constitution réserve-t-elle aux Guinéens ?
0 commentaires, 8 - 5 - 2019, by admin

Par Talibé Missidè
L’actuelle constitution est taillée sur mesure pour Alpha Condé au lendemain des accords historiques de Ouaga du 15 janvier 2010.
Pour éviter de disqualifier Alpha Condé à la présidentielle de 2010, le législateur fait montre de clémence en faveur du porte flambeau du Rassemblement du Peuple de Guinée, a constaté nouvelledeguinee.com.
En 2010, les auteurs de l’actuelle constitution ferment les yeux... et décident de supprimer la limitation d’âge. Une mesure qui touchait de plein fouet l’actuel président de la république. C’est ainsi que Alpha Condé est autorisé de se lancer dans la course à Sékhoutouréyah. L’ « ultime » combat du patriarche du RPG pour la conquête de l’exécutif.
Près de 10 ans depuis son élection à l’issue de laquelle il a juré de respecter la constitution, Alpha Condé fait volte-face. Le « professeur », sous prétexte d’achever ses chantiers « pharaoniques », ne cache plus ses intentions de faire réviser la constitution. Histoire de finir sa carrière et sa vie, à la tête de la Guinée, dans les traces de ses prédécesseurs - Sékou Touré et Lansana Conté – qu’il a pourtant toujours combattus avec la dernière énergie.
Selon des informations exclusives de nouvelledeguinee.com, la future constitution est rédigée par d’éminents juristes Guinéens et Sénégalais.
D’après nos sources, la future constitution allongerait de 5 à 6 ans la durée du mandat présidentiel. Ce n’est pas tout : elle prévoirait la création d’un poste de vice-présidence. Ce poste remplacera le poste de premier ministre qui n’est pas prévu par l’actuelle constitution. En clair, la Guinée n’aura plus de premier ministre.
Selon toujours nos sources concordantes et crédibles, la future constitution supprimerait certaines institutions vitales pour notre démocratie. La Cour Constitutionnelle et le Conseil Economique et Social sont appelés à disparaître. Au grand dam, sûrement, de Rabiatou Sera Diallo, principale artisane de la mise en place de la constitution plombée, au jour d’aujourd’hui, par la boulimie de pouvoir de Alpha Condé.
Nous y reviendrons !

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER