Conakry dans le noir: et si Taliby Sylla démissionnait ?

Conakry dans le noir: et si Taliby Sylla démissionnait ?
0 commentaires, 25 - 6 - 2019, by admin

Par Mohamed Camara à Conakry
Après le fiasco déroutant de Garafiri et Kaléta, le barrage de Souapiti sera-t-il à même de résoudre, pour de bon, le problème d'électrification au moins dans la capitale Conakry ?
En attendant l'inauguration de ce que l'administration Condé présente comme l'un des projets phares du " professeur", Conakry, la capitale guinéenne, est confrontée à un retour au galop des délestages.
Malgré le déroulement de la Coupe d'Afrique des Nations, de nombreux quartiers de Conakry sont plongés dans un black out indigne d'une capitale.
Par exemple, dans la nuit de lundi 24 au mardi 25 juin, de Wanindara, dans la haute banlieue de la capitale à la presqu'île de Kaloum, siège de la présidence et de nombreux institutions de la république, en passant par Coza, Taouya, Belle-vue, excusez du peu, tous ses quartiers étaient plogés dans une obscurité digne des cités médiévales.
Dans ces quartiers touchés de plein fouet par le manque total de courant électrique, nombreux sont les citoyens qui souhaiteraient le départ pur et simple du ministre de l'énergie, Cheick Taliby Sylla, qui aurait déjà montré ses limites.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER