Affaire CAN 2019: la véritable nature du président Antonio Souaré

Affaire CAN 2019: la véritable nature du président Antonio Souaré
0 commentaires, 12 - 7 - 2019, by admin

Par Ibrahima Diallo à Conakry
Quelques soit la puissance du mensonge, c’est la vérité son destructeur. beaucoup de choses ont été dites qui sont en réalité mensongère,malgré l’existence des correctifs en son sein, ce sera à nous tous Guinéens que nous sommes d’en tirer les conclusions.
La diffamation est un jeu facile pour qui il manque du caractère, et toute la différence entre les hommes se situe dans le caractère qui définit l’individu tel qu’il est. En cela, le bon sens doit nous éloigner de l’ingratitude, car le rétroviseur de la vie permet à chacun de voir son passé et de pouvoir se projeter dans le futur.
Le caméléon change de couleur c’est connu de tout le monde, mais il existe aussi dans hommes, caméléons, qui veulent manger à tous les râteliers, en bafouant leur propre dignité. Mais la dignité dont on parle, l’ont- ils réellement ?
A mon analyse, le tort d’Antonio Souaré aura été d’investir son argent propre à lui pour le développement de notre sport roi, par amour pour le Pays. C’est le rôle d’un vrai patriote.
Les élucubrations qu’on entend aujourd’hui ne peuvent être que la pensée de pseudo- analystes qui, après moult tentatives, ont vu que le football guinéen est aujourd’hui pris en compte au plan continental avec le changement d’indice dans la participation guinéenne aux compétitions continentales. Nous devons pouvoir nous souvenir, nous remémorer des bienfaits positifs acquis par notre football depuis quelques années. Et cette marge de progression ira en s’accentuant. C’est peut être cela qui fait peur aux mauvais esprits.
Dans cette perspective, des leçons seront tirées et tout sera claire car la sérénité d’Antonio Souaré est inébranlable dans ce genre de situation et nous savons déjà qu’il prendra toutes ses responsabilités vis- a vis de tous ceux qui ont organisé la fraude sur l’âge des U17 en attendant la clarification de l’échec de la CAN égyptienne 2019.
Rien ne le fragilisera. Si c’est dans son entourage qu’il a eu des légèretés établies avec preuve matérielles à l’appui, des têtes tomberont pour le plus grand bien de notre football. Dans ce cas, il sera intraitable et, contre vents et marées, le football guinéen avancera, au grand dam des aigris qui n’auront que leurs yeux pour pleurer avant que la vindicte populaire ne s’abatte sur eux pour les écraser définitivement. Et à jamais.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER