Le général Konaté en mission humanitaire en Libye ( Afrique Confidentielle )

Le général Konaté en mission humanitaire en Libye ( Afrique Confidentielle )
0 commentaires, 13 - 8 - 2019, by admin

Ancien président de la transition guinéenne et ancien Haut représentant de l’Union Africaine(UA) pour l’opérationalisation de la force en attente (FAA), le Général Sékouba Konaté vient de séjourner en Libye (du 1er au 5 août) pour soutenir les efforts de la communauté internationale pour ramener la paix dans ce pays déchiré depuis la chute de Kadhafi en 2011.
Le général Konaté a le background militaire, l’expérience politique et la crédibilité diplomatique pour mener une telle mission. En effet, pendant cinq ans, en tant que Haut représentant de l’UA (2010/2015), il était chargé de la planification et de la gestion stratégique des opérations de soutien à la paix de l’UA.
Il avait donc bien étudié le dossier libyen qui est devenu un casse-tête militaire, politique et humanitaire, avec l’afflux de migrants cherchant à traverser la Méditerranée.

Cet aspect particulier de la situation libyenne a beaucoup retenu l’attention du Général Konaté qui a visité des camps de migrants et a exalté, dans ses discours, les valeurs humanistes de respect, de solidarité et de fraternité. Les migrants méritent d’être réconfortés et aidés, car, pour la plupart ils sont des victimes de conflits domestiques divers et/ou sont la proie de trafiquants sans foi ni loi.
À cet égard la visite du Général Sékouba ouvre la voie à une nouvelle approche africaine pour la résolution durable du conflit libyen qui prend en compte sa dimension continentale.
Le « chaos libyen » post-Kadhafi a certes une dimension interne, du fait de l’implosion de la « Jamahiriya » dont l’unité était, pour le moins, problématique, sur un immense territoire, encore profondément marqué par le tribalisme et des pratiques forgées depuis la nuit des temps. L’autoritarisme de Kadhafi permettait de maintenir une forme d’État unifié qui a volé en éclats avec le soulèvement de 2011 et la fin tragique du guide.
Il faudrait « refonder » la Libye, sans doute, sous forme fédérale, avec des territoires autonomes et un Etat décentralisé. Mais avec la bataille féroce en cours entre le Maréchal Haftar et le premier ministre Fayez Al-Sarraj, le chaos risque de perdurer encore un bon moment.
Dans ce contexte spécifique, le séjour de Konaté en Libye est un acte de courage politique et de courage tout court. Sa rencontre avec le Maréchal Haftar est encourageant et démontre qu’il est considéré comme un interlocuteur respectable et respecté.
La communauté internationale tient en lui, une personnalité ressource de premier plan, crédible et impartial.

Afriqueconfidentielle.com

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER