Un ancien collaborateur de Conté met en garde le ministre Alpha Ibrahima Kéïra

Un ancien collaborateur de Conté met en garde le ministre Alpha Ibrahima Kéïra
0 commentaires, 13 - 10 - 2019, by admin

Par Mohamed Camara à Conakry
Dans les heures qui ont suivi l'annonce faite par le Fndc pour une mobilisation générale anti-3emandat pour ce 14 octobre, le premier flic du pays, Alpha Ibrahima Kéïra, est aussitôt monté au créneau. Objectif: lancer un avertissement solennel au Fndc, lui annoncer que les forces de l'ordre sont prête à la risposte.
L'ancien premier ministre, Ahmed Tidiane Souaré, déconseille son ancien subordonné d'aller à contresens des dispositions prévues par la loi dans le cadre de l'encadrement des manifestations.
Sur les ondes de la radio " Espace FM", l'ancien patron du gouvernement de large ouverture a mis en garde le ministre de la sécurité, Alpha Ibrahima Kéïra, alias Ottis, contre toute bavure policière ce 14 octobre.
" On ne mate pas en démocratie, les muscles, les forces, les chars ne gouvernent plus le monde", rappelle, tout d'abord, Ahmed Tidiane Souaré, avant d'enchaîner avec cette mise en garde on ne peut plus très claire.
" Le rôle d’un ministre, c’est de veiller au respect des lois. S’il s’aventure autrement, il assumera les conséquences de son comportement aujourd’hui ou demain".
Depuis l'arrivée de Alpha Condé au pouvoir, en décembre 2010, les manifestations pacifiques de l'aile dure de l'opposition ont toujours été réprimées dans le sang.
Une centaine d'opposants ont péri dans les rues de Conakry de 2010 à nos jours. Jusqu'au jour d'aujourd'hui, aucune enquête n'est diligentée pour faire la lumière sur ces tueries.


0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER