Non à la main immaculée de sang! ( Tribune )

Non à la main immaculée de sang! ( Tribune )
0 commentaires, 15 - 10 - 2019, by admin

Par Boubacar Barry
Que nos martyrs tombés sous les balles de la soldatesque de Condé aillent se reposer en paix au paradis de notre Ami , le Seigneur tout puissant. Justice leur sera rendue ici sur terre car des poursuites, il y en aura contre toi Alpha qui en a d’ailleurs manifesté la crainte lors d’une interview explicative du refus des chefs africains à quitter le pouvoir. Je vais te tutoyer parce l’on peut également tutoyer un président comme le confère la vidéo de Daniel Cohn Bendit apostrophant ton ami François Hollande au parlement européen en disant : François, je t’ai écouté... pourtant FH est plus responsable que toi en ce qui concerne l’écoute du peuple. Donc...
La main que tu nous tends est tout immaculée de sang autant ton esprit hanté par l’âme de nos assassinés. Ces assassinés qui ne sont pas morts mais qui ont été tués par toi et tes sbires.
Nous ne vous pardonnerons jamais ces crimes. Vous tous en répondrez ici, sur terre, devant nos concitoyens et devant l’histoire.
S’il en était besoin de te démontrer - toi Alpha- combien tu es impopulaire dans nos esprits et nos cœurs, alors la réponse t’est donnée depuis le lundi 14 octobre 2019 ( jour historique ). Nous préférons Ebola à Alpha Condé. Avec Ebola, le monde se met à tes côtés pour aider le pays, mais avec ta politique, le monde, tes vrais amis et autres civilisés du continent te fuient. Tu es seul- avec tes ennemis obscurantistes qui t’entourent- à persister sur ce chemin maléfique et périlleux.
S’il en était besoin, tu as été servi dans un plateau propre que tu as sali avec le sang de nos martyrs.
S’il en était besoin, nous avons propagé dans toute la capitale et la majorité de nos grandes villes, notre désapprobation à l’endroit de ton projet sinistre que tu as réprimé dans le sang augmentant ainsi le nombre de nos martyrs.
L’on ne pouvait pas penser qu’après avoir prétendument lutté pour le pouvoir avec ses honneurs et horreurs, jusqu’à y arriver à 72 ans ( en 2010) tu allais sombrer dans le cynisme totalitaire et intolérable ternissant l’image de la noblesse de ton combat pour la démocratie comme idéal chèrement vendu au peuple à 81 ans ( en 2019)
À l’âge de 72 ans tu as pris le pouvoir. Au lieu de devenir plus sage, tu as emprunté le chemin de la répression sanglante de tes concitoyens que tu devais protéger à 81 ans.
Où est passée la sagesse qu’enseigne la vieillesse ?
Je demande à mes compatriotes en entier sur le terrain à continuer à protester contre tes pratiques dictatoriales et à te chasser du pouvoir vaille que vaille et à ceux de la diaspora de procéder rapidement à une contribution financière digne de nom pour supporter nos amis résistants sur le terrain. Contribuons de l’argent.
Pas de négociation, pas de dialogue. La rue, vive la rue.
Nous embrasserons nos morts et prierons pour eux dans la douleur familiale et nationale lors de nos commémorations patriotiques suite à la perte de nos héros, vaillants résistants tous gravés à jamais dans nos cœurs pour avoir combattu la barbarie et de la bassesse que tu nous offres. Une reconnaissance nationale leur est due. Ils l’auront.
En attendant, nous résisterons et affronterons toutes les forces que tu nous opposeras et nous finirons par vaincre. Il suffit juste que les leaders sachent prendre le devant avec plus de lucidité, de stratégie et de fermeté . Qu’ils fassent leur possible pour se retrouver même dans un maquis pour faire une vidéo commune appelant à la résistance et une sortie auprès de nos blessés, de nos familles éplorées et un message d’encouragement et de félicitations à nos troupes armées de courage et de patriotisme, de déterminisme et de perspicacité sur le terrain.
Alpha Condé sache qu’autant tu veuilles t’accrocher au pouvoir, autant nous te combattrons en toute légitimité et en pleine légalité.
Unis et solidaires, nous vaincrons.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER