Chers Camarades, bon retour ! ( Tribune )

Chers Camarades, bon retour ! ( Tribune )
0 commentaires, 28 - 11 - 2019, by admin

Par Boubacar 1 Barry au Canada
Ils sont libres « provisoirement ». Tant mieux pour nous et tant pis pour les pyromanes du régime. Il y’a de cela 6 semaines qu’ils avaient été kidnappés par des hommes armés pour être conduits là où chacun de nous sait, la maison centrale: notre hôtel de prisonniers. Le régime pensait ainsi donner un coup d’épée à notre rêve, celui de voir le pays écrire son histoire. Celle d’instaurer la démocratie en passant tout d’abord par le respect de notre jeune constitution de 9 ans.
Malheur pour les sataniques. Car, au lieu de se recroqueviller ou de se morfondre dans une peur imbecile, le peuple s’est revigoré de hargne et patriotisme, de détermination et d’unité face à un régime qui est tout sauf démocratique. Bilan: des millions de protestataires dans les rues de Conakry. Comme du jamais vu.
Le peuple s’est battu pendant que ses héros étaient en prison. Nous avons reçu des balles et des gaz lacrymogènes. Une vingtaine d’entre nous est tombée: les uns enterrés après avoir été exposés au chaud soleil de Conakry puis gazés par les sbires fanatiques du régime qui ignorent encore au 21e siècle qu’on ne tire même pas sur une ambulance à plus forte raison sur un corbillard. Bande d’ignorants! Les autres encore dans les morgues.
Que nos camarades morts reposent en paix et que justice leur soit réclamée puis rendue ici sur terre d’abord.
Pendant que les Koundounoh et Diallo étaient en prison, nous n’avons peur que d’une chose: les décevoir.
Ainsi, ont tenu bon les citoyens épris de justice et de démocratie devant la soldatesque du régime en scandant les noms de nos Leaders qui ont eu tout le mérite de tenir le cap dans la dignité et la ténacité. Félicitations au peuple pour son courage et aux anciens prisonniers d’Alpha Condé pour leur bravoure.
Maintenant qu’ils sont libres, nous leur souhaitons bon retour dans leurs familles : biologique et sociale. Après avoir embrassé vos femmes et vos enfants, vos amis et vos camarades de luttes,

-Ouvrez vos oreilles pour écouter les loyalistes qui ont tenu le cap derrière vous afin de mieux comprendre la situation;
-Déplacez-vous le plus vite que possible vers les familles endeuillées et les blessés pour partager leur peine;
-Appelez une réunion restreinte de tous les leaders du FNDC afin de revoir les moindres couacs et aussi définir le rôle de tous ceux-là qui ont assuré l’intérim dans des moments jadis cruciaux ( vous devez reprendre vos fonctions habituelles et en même temps trouver aux intérimaires qui ont eu le mérite de tenir debout un rôle qui leur sied )
-Définissez pour le peuple un plan stratégique qui échappera totalement au régime et dont le résultat final sera sans appel. La victoire.
-Convoquez une conférence de presse au cours de laquelle vous enverrez un message clair et fort au peuple qui vous admire tant et au régime qui vous combattra de toutes ses forces sans aucun doute.
Vous avez la chance d’être admirés par un peuple qui se cherche. Profitez-en pour terminer l’histoire que nous avons commencée ensemble.

Le combat ne fait que commencer. Nous devons amener Alpha Condé à comprendre que nous sommes tous unis derrière un idéal: La Guinée.
Alpha Condé doit s’en aller.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER