Enrôlement des Guinéens de France: Cellou Dalein et Sidya Touré ont ils trahi Kouyaté ?

Enrôlement des Guinéens de France: Cellou Dalein et Sidya Touré ont ils trahi Kouyaté ?
0 commentaires, 4 - 12 - 2019, by admin

Par Kalil Sacko à Paris
L’UFDG et l’UFR en complicité avec l’Ambassade de Guinée organisent la révision des listes électorales dans toute la France.
En dehors des deux partis politiques, aucun autre parti d’opposition n’est associé aux différentes commissions de révisions. L’ambassade et les deux partis politiques ont refusé toute collaboration avec les autres partis d’opposition comme stipule le code électoral.
Depuis le 22 novembre 2019, les deux représentants de l’UFDG et l’UFR travaillent avec l’ambassade de Paris pour la mise en place de la CEAMI (Commission électorale d’ambassade indépendante ) et des CAERLE(Commissions administratives d’Etablissement et de Révision des Listes Electorales).
Les autres partis d’opposition en France ont appris à travers un communiqué de l’ambassade que la CEAMI est mise en place le 28 novembre 2019. C’était le premier communiqué officiel de l’ambassade sur la mise en place des commissions pour la révision des listes électorales en France. Sachez que les représentants des deux partis politiques se sont volontairement présentés à l’ambassade de Guinée à Paris pour s’octroyer le rôle des représentants légitimes de toute l’opposition guinéenne en France et cela sans consultation avec cette dernière.
L’ambassade sans communiqué officiel sur son site appelant les représentants officiels de chaque parti d’opposition à une concertation, s’est fiée aux déclarations d’usurpation des deux partis politiques.
Ils se sont alors partagés toutes les places réservées à l’opposition guinéenne dans la CEAMI et dans les CAERLE. Même l’ambassade se croyait à faire avec les représentants légitimes de toute l’opposition mais ils ont eu tort de ne pas faire un appel par communiqué officiel.
Ce qui pourrait faire respecter la loi. Etant donné qu’un mois plutôt, les partis politiques d’opposition en France ont été contactés pour communiquer les noms de leurs représentants devant participer aux commissions au niveau des ambassades.
Pourquoi les gens doivent venir se battre devant eux pour faire parti des commissions au nom de leurs partis politiques ?
Je suis alors navré d’une part de constater qu’il a été impossible de la part de l’ambassade de faire respecter le protocole et d’autre part, consterné de voir les deux partis de l’opposition (UFR et UFDG) se comporter en défenseurs de leurs intérêts égoïstes aux détriments d’une cause commune en écartant les autres partis d’opposition dans la mise en place des commissions. Peu importe ceux qui vont représenter l’opposition mais qu’ils soient les représentants issus d’une concertation avec toute l’opposition. L’opposition se réunira très prochainement et tirera les conséquences.
Kalil Sacko, responsable de la communication de PE.D.N France

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER