Pourquoi Lansana Kouyaté boycotte-t-il les législatives du 16 février prochain ?

Pourquoi Lansana Kouyaté boycotte-t-il les législatives du 16  février prochain ?
0 commentaires, 17 - 1 - 2020, by admin

Cette fois-ci, il ne compte pas y aller pour se faire, encore, rouler dans la farine. Contrairement en 2013, le leader du Parti de l'Espoir pour le Développement National décide de refuser de prendre part aux élections législatives de février prochain, dont la campagne vient de démarrer partout en Guinée.
Répondant, dernièrement, à des questions de nos confrères d'une chaîne de télévision française, l'ancien premier ministre du gouvernement de large consensus a tenu à mettre les choses au clair.
Membre à part entière du Front National de la Défense de la Constitution, le tribun hors pair du PE.D.N porte de lourdes accusations contre la Commission Nationale Électorale Indépendante, téléguidée, à ses yeux, par Sékhoutouréyah. L'ancien sous-secrétaire général de l' Organisation des Nations Unies ne prend de gants pour vanner Salif Kébé et l'institution qu'il dirige.
" On a une Commission Électorale Nationale Indépendante (... ) dont le nom est bien. Qui doit être indépendante de toute institution, y compris de l'exécutif. Mais, c'est une commission godillot. Elle est à la solde du pouvoir ( ... )", déplore-t-il à une chaîne de télévision française.
Kouyaté, qui conserve tout son mordant pour tirer à boulets rouges sur Alpha Condé, rajoute une couche dans son réquisitoire acerbe.
" Il s'agit d'une élection législative dont le fichier électoral - c'est la base quand même - qui est totalement tronqué. Il y'a eu tellement d'anomalies, partout, et à l'intérieur de la Guinée et à l'extérieur de la Guinée, que l'on ne saurait aller à ces élections ( ... ) Le système est totalement corrompu. Corrompu par les machines et corrompu par les hommes (... )".
Installé en France depuis quelques années, Lansana Kouyaté est resté fidèle sur sa ligne politique depuis qu'il a rompu son alliance politique avec Alpha Condé.
En sabrant, en permanence, le patron de Sékhoutouréyah, le leader du PE.D.N s'est toujours défendu d'être tombé dans un jugement précipité. Car, soutient il, connait très bien le président de la république.
Nouvelledeguinee.com

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER