Deux ans après son arrivée aux commandes de la Feguifoot, le bilan de Mamadou Antonio Souaré plus élogieux que jamais

Deux ans après son arrivée aux commandes de la Feguifoot, le bilan de Mamadou Antonio Souaré plus élogieux que jamais
0 commentaires, 20 - 2 - 2020, by admin

En deux ans de son premier mandat à la tête de l’instance faîtière du football guinéen, plusieurs acteurs de cette discipline s’accordent à dire que le bilan est élogieux. Les résultats techniques et administratifs, ça se passe de commentaires. En cette période de mondialisation, il faut le football pour détourner l’attention du public et des médias. Sa passion populaire pour ce sport est ancienne. Depuis des lustres, le football a changé de nature, devenant une aliénation collective.
Mamadou Antonio Souaré s’intéresse à la chose, étant un moyen de sociabilité, de convivialité, de création de liens de conversation, mais aussi le sujet de débats. Le sport-roi est devenu le premier spectacle international pour Mamadou Antonio Souaré et les autres membres de l’équipe dirigeante de la Féguifoot. D’autres diront que le résultat d’une équipe nationale peut influer sur le moral d’une nation et donc, par exemple, sur sa santé économique.
Sachant que le football possède la caractéristique de tirer vers le bas les préoccupations collectives, Mamadou Antonio Souaré s’est engagé à le développer, selon ses possibilités. Depuis son avènement à la tête de l’instance faîtière du football guinéen, plusieurs reformes ont été apportées.
Sur le plan technique : L’indice du football guinéen a changé sous le magistère de Mamadou Antonio Souaré. Tenez, comme le stipule le règlement intérieur des compétitions interclubs de CAF, les douze (12) premier au classement de la Coupe de la CAF et la Ligue des Champions, engagent deux clubs dans chacun de ces tournois.
Avec les différents résultats du Horoya, la Féguifoot engage quatre (4) clubs, dont deux (2) en Coupe de la CAF et deux (2) en Ligue des Champions. Toutes les sélections nationales sont engagées dans les éliminatoires de la CAN et de la Coupe du monde de leurs catégories respectives.
Elles sont souvent qualifiées aux phases finales de ces compétitions internationales. Pour la première fois de l’histoire du football guinéen, toutes les catégories (U-17, U- 20 et Sénior) du Syli national féminin sont engagées dans les éliminatoires de la Coupe du monde.
Les différentes compétitions nationales (Ligue 1 et 2, Coupe nationale, championnats de Division 1 et
2) se jouent régulièrement. Le projet grâce-route, communément appelé football de rue ou encore l’inclusion par le sport est mis en place par la Féguifoot, à travers la direction technique nationale. L’on se rappelle qu’il ya quinze (15 ans) et en partie financé par la fondation FIFA, le projet football de rue se sert du ballon rond pour changer la société.
Les techniciens de cette direction ont fait le tour de la Guinée pour détecter les talents. Et ces derniers seront pris en charge par la Féguifoot, à travers la future académie du Centre Technique de Nongo, entre autres.
Sur le plan administratif, on peut citer entre autres, la formation des entraîneurs, éducateurs physiques, arbitres, secrétaires généraux de clubs. La mise en place des différents outils et organes juridictionnels (commission d’éthique, commission d’audit et de conformité) et les commissions permanentes. La rédaction du code d’éthique et code de discipline.
Une comptabilité saine est mise en place qui respect les standards des instances internationales, un manuel de procédure administrative, comptable et financière. Il y aussi le plan quinquennal du football à la base
exercice (2020-2025).
Depuis 2017, cinq (5) départements sont crées, on peut citer, le département du football féminin, des compétitions internationales, du football des jeunes, des arbitres, formation.
La restructuration de la direction technique nationale et son opérationnalisation, la mise en place des unités administratives dirigée par un administrateur et de son assistant. Une unité de gestion du projet Foward de la FIFA est mise en place par la Féguifoot et gérée par un homme compétent.
Il ya aussi des projets en perspective, notamment la signature du projet de convention tripartite (ministères de l’éducation, sport et Féguifoot) de l’intégration du football dans les écoles.
Et le projet de rédaction du règlement intérieur de la Féguifoot qui est très avancé. Avec la Fédération Française de football, un partenariat technique a été signé avec la Féguifoot. Et un technicien français a été nommé au poste du directeur technique national adjoint.
Il faut voir ce que le président de la Fédération guinéenne de football a réalisé comme bilan en deux années de mandature seulement. Lorsqu’Antonio Souaré respire, mange, marche et travail, le numéro un du football guinéen parle du football. Le football n’a plus grand-chose à voir avec le sport, tellement qu’il est devenu l’opium du peuple et tout le savoure.
Sur le plan international, Mamadou Antonio Souaré est depuis dix ans, membre de la Commission Interclubs de la CAF. Et membre de la Commission de Statuts de joueurs de la FIFA. Il est souvant invité à suivre la finale de la Ligue européenne de clubs. Ce dirigeant du football a été souvent désigné par la CAF comme commissaire de matchs.
Tout récemment, il a été désigné par l’instance faîtière du football mondial pour aller superviser l’amendement des nouveaux statuts de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Autant de résultats positifs qui font que Mamadou Antonio Souaré est sollicité par les instances dirigeantes du football mondial.
Par ailleurs, Il est parvenu à achever les travaux du stade omnisports de cinquante mille places assises de Nongo. Sans occulter le Centre Sportif et de Loisirs de Yorokoguiya de Dubréka.

Wondima.com

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER