Un fils de la Haute Guinée aux cadres du Manden: " ne nous mettons pas en marge de la communauté nationale" ( Lettre ouverte )

Un fils de la Haute Guinée  aux cadres du Manden:
0 commentaires, 25 - 2 - 2020, by admin

Par Mamadi Dioubaté, ancien militant du RPG
Mesdames Messieurs,
Notre pays se trouve dans un tournant décisif, sur un terrain nauséabonde, avec ce projet de changement de constitution .
Tout le monde sait l histoire du Mandé qui a pour soubassement, dignité, honnêteté, respect de la parole donnée.
C est ce qui nous a amené ,à tisser des regroupements comme les Sèdès,les clans,les Kabilas etc...
Tous ces regroupements sont dotés de règles qui ne sont certes pas écrites ,qui sont sues par tout le monde .
C' est comme en Angleterre où il n existe pas de constitution écrite mais tout le monde connait les usages.
Chez nous, ces règles sont strictement respectées et celui qui en contrevient est mis au ban de la société.
Les États qui sont aussi fondée, de communauté sont aussi dotées des règles qu' on appelle constitution, et la notre fut acceptée par tout le monde, dont le parti au pouvoir.
Ce sont ses règles que le président de la république rejette à la fin de son mandat pour confisquer le pouvoir.
Devrons nous l' accompagner dans cette entreprise de division ?
Les coordinations Soussou, Hall pullar ,Peuhle et forestière se sont retrouvées invitant leurs frères et soeurs de dire non à cette méthode qui est contraire à toutes les règles possibles de nos sociétés mandigues ,nous avons brillé par notre absence nous excluant du coup du chemin de la vérité, préparons nous alors à être marginaliser dans la communauté nationale en soutenant tout ce qui est contraire à notre vouloir ensemble.
Ainsi nous invitons les intellectuels et cadres de la Haute Guinée à se démarquer de cette manière de faire la politique, en écrivant un Manisfeste pour dénoncer avec force ,notre refus d adhésion à la plus grande escroquerie politique depuis notre indépendance.
Il en va de notre dignité et notre honneur, il en va de notre existence sur l échiquier politique guinéen.
Nous avons participé à la confection politique de ce pays, nous n' avons pas le droit de nous mettre en marge de la communauté nationale.

Écrivez ce manifeste avant le 01 Mars 2020 ,cela sera un gage de notre refus de cautionner le mensonge.Vive la Guinée et vive la République démocratique et Unie !.

Amoulanfé !

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER