Coronavirus: comment la reine d’Angleterre s’adapte face au Covid-19

Coronavirus: comment la reine d’Angleterre s’adapte face au Covid-19
0 commentaires, 18 - 3 - 2020, by admin

Elizabeth II a 93 ans. La tête couronnée fait partie, de fait, des personnes considérées comme particulièrement vulnérables face à la pandémie de coronavirus.
Agenda bousculé, déménagement anticipé : la reine d’Angleterre prend des mesures pour se protéger du coronavirus. Dans un communiqué officiel, le Palais de Buckingham a annoncé les décisions prises par la couronne britannique pour mettre la souveraine à l’abri. À 93 ans, la reine Elizabeth II fait partie des personnes considérées comme particulièrement vulnérables face à la pandémie de Covid-19. Et ce alors que le Royaume-Uni a dépassé le cap des 1.500 contaminations confirmées et comptait, ce lundi 16 mars, 21 décès selon un bilan officiel.
Ce mardi 17 mars, le Palais de Buckingham a publié un communiqué officiel dans lequel il établit les mesures prises pour protéger la reine : « Par mesure de précaution et pour des raisons pratiques dans les circonstances actuelles, un certain nombre de modifications ont été apportées à l’agenda la reine ». Avant de préciser : « La reine ira au château de Windsor pour la période de Pâques le jeudi 19 mars, une semaine plus tôt que prévu. Il est probable que la reine y restera après la période de Pâques ». Vendredi 13 mars, Elizabeth II avait déjà annoncé que plusieurs de ses engagements publics prévus dans les prochaines semaines étaient reportés, comme l’écrit le Huffington Post.
Première visite d’État depuis le Brexit : vers une annulation ?
La Grande-Bretagne ayant choisi de limiter les contacts et les déplacements « non essentiels » – et ce malgré la politique controversée de Boris Johnson pour lutter contre le coronavirus –, la reine a encore plus adapté son agenda. Ainsi, la messe du Jeudi Saint à la Chapelle Saint-Georges de Windsor a été annulée. Même sort pour cinq « garden-parties » prévues au calendrier. Par contre, les audiences prévues au palais de Buckingham cette semaine sont maintenues, même si le communiqué précise que ces audiences pourraient être poursuivies au-delà.
Enfin, manœuvre internationale : la couronne étudie la possibilité de maintenir ou non la visite d’État de l’empereur japonais Naruhito et de son épouse, prévue au printemps en Grande-Bretagne. Les autres membres de la famille royale britannique ont aussi adapté leur agenda.

Soirmag

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER