L'artiste Franco-Guinéen, MHD, libéré de prison : le coronavirus pourrait lui "offrir la liberté"

L'artiste Franco-Guinéen, MHD, libéré de prison : le coronavirus pourrait lui
0 commentaires, 3 - 4 - 2020, by admin

Selon le Parisien, ce mercredi 1er avril, le juge d’instruction a ordonné la remise en liberté du rappeur MHD. Écroué à la prison de la Santé à Paris, pour "homicide volontaire" en janvier 2019, il est atteint depuis quelques jours du coronavirus.
Ce n’est pas une blague. Ce mercredi 1er avril, le juge d’instruction, s’occupant de l’affaire « d’homicide volontaire » pour lequel MHD a été mis en examen, a ordonné la remise en liberté du jeune homme de 25 ans. Actuellement à la prison de la Santé à Paris, le rappeur est atteint du coronavirus depuis plusieurs jours. Certainement la raison de cette de demande précipitée.
On le sait, la pandémie du COVID-19 n’épargne personne, et surtout pas les prisonniers, pour qui les conditions de remise en liberté sont modifiées depuis le début de cette crise sanitaire. 683 prisonniers sont actuellement en confinement sanitaire, et 31 détenus ont été testés positifs au coronavirus. Parmi eux, un artiste français, bien connu du monde du rap, et inventeur du mouvement afro-trap : MHD, de son vrai nom Mohamed Sylla. Jusqu’à ce 1er avril, aucune information sur l’avancement de son état n’avait été communiquée. "Symptômes évocateurs et notamment de fièvre", voilà les nouvelles récentes annoncées par le Parisien.
Depuis son incarcération le 17 janvier 2019, MHD a fait plusieurs demandes de remise en liberté, mais en vain. Mais désormais la situation a changé. Le rappeur pourrait bientôt être libéré de la prison du XIVème arrondissement de Paris, «Pour la première fois, la juge d’instruction a rendu une ordonnance de remise en liberté avec placement sous contrôle judiciaire.». L’état de santé du jeune homme est donc bien un facteur prit en compte.
Pour cette liberté, ce sont les deux avocats de Mohamed Sylla, Maître Eric Dupont-Motetti et Elise Arfi, qui auraient saisi la magistrate, suite à cette annonce concernant le coronavirus. Les deux avocats ont ainsi fait valoir "l’état de santé de leur client et les risques sanitaires en prison". Pour le moment, l’ordonnance aurait été refusée par le Parquet de Paris qui donnera sa réponse définitive le 8 avril prochain. Sa dernière demande de remise en liberté refusée était le 12 mars dernier…
Public



0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER