Double scrutin du 22 mars / Erdogan à Alpha Condé: " je vous présente mes sincères félicitations",

 Double scrutin du 22  mars / Erdogan à Alpha Condé:
0 commentaires, 5 - 4 - 2020, by admin

Par Mohamed Camara
En cette période pire crise sanitaire en raison de la pandémie dévastatrice du Coronavirus, l'on s'achemine, lentement, mais sûrement vers un retour de Conakry dans le giron de Moscou et de ses alliés.
Comme au plus fort du régime de Sékou Touré, dans les années de braise de la révolution sanglante, globale et multiforme, la république de Guinée semble sur le point de migrer, à nouveau, dans l'espace géo-politique sous influence de la Russie de Poutine.
Après Moscou et Pékin, c'est, sans surprise, au tour de Ankara de saluer la " victoire" controversée de Alpha Condé à l'issue du double scrutin meurtrier du 22 mars dernier.
Dans un courrier dont une copie est parvenue à la rédaction de Nouvelledeguinee.com, la Turquie de " l'héritier spirituel" de Moustafa Kémal Atta Turc a " présenté ( au président Alpha Condé ) ses plus sincères félicitations".
Erdogan estime que le double scrutin du 22 mars dernier a été " un succès ( pour le RPG ) lors des élections législatives et du référendum constitutionnel tenues simultanément le 22 mars 2020 en Guinée".
Comme pour prendre ses distances avec les chancelleries occidentales, le maître d'Istambul s'engage à ne pas larguer Alpha Condé.
" Je suis convaincu que nos relations d'amitié et de fraternité tant dans le domaine politique que dans les domaines économique et commercial continueront également en s'intensifiant au cours de la prochaine période", espère le numéro 1 Turc.
Un message qui vient, sans doute, à point nommé pour l'octogénaire de Sékhoutouréyah qui court le gros risque d'être isolé, après Coronavirus, par les capitales ouest africaines, Addis-Abeba, Bruxelles, Paris, Londres, Berlin et Washington.







0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER