Le jour où Dadis a voulu céder le pouvoir à Papa Koly Kourouma

Le jour où   Dadis a voulu  céder le pouvoir à Papa Koly Kourouma
0 commentaires, 6 - 6 - 2020, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
Plus d'une décennie après le passage éclair du volcanique et colérique capitaine Moussa Dadis Camara aux commandes d'une Guinée exsangue héritée de 24 ans de règne sans partage de feu général Lansana Conté, la transition chaotique et meurtrière du Conseil National pour la Démocratie et le Développement n'a pas fini de dévoiler tous ses secrets, a constaté Nouvelledeguinee.com.
Votre journal en ligne vient de jeter un coup d'oeil sur l'une des nombreuses faces cachées de la transition agitée et mouvementée, pilotée à vue, en 2009, par l'enfant terrible de Koulé, le capitaine Moussa Dadis Camara.
Ce que les Guinéens ignorent, c'est qu'à un moment donné, sous la pression qui asphyxie la junte militaire du CNDD, le capitaine Moussa Dadis Camara, sur proposition du général Sékouba Konaté, devait remettre les clés du pays à un certain... Papa Koly Kourouma, alors " tout-puissant" et inamovible ministre de l' Environnement et du Développement Durable.
C'est l'ancien président de la transition qui a fait la confidence inédite à votre journal en ligne, Nouvelledeguinee.com.
" Le président Blaise Compaoré était, sous l'égide de la CEDEAO, le facilitateur dans la crise guinéenne. A trois, il a dit à Dadis et à moi que nous ne pourrons pas nous maintenir au pouvoir. Il a dit qu'à leur temps ( NDLR: Conseil National Révolutionnaire ), il était possible pour des putschistes de se scotcher au pouvoir. Il a ajouté que le temps là est révolu et que le CNDD n'a aucune chance de garder le pouvoir", révèle, à Nouvelledeguinee.com, l'ancien président de la transition, ancien alter ego de l'ancien leader de la junte militaire qui s'est emparée du pouvoir au lendemain de la disparition de feu général Lansana Conté.
L'ancien héros et vétéran des meurtrières et sanglantes guerres civiles du Libéria et de la Sierra-Léone comprrend, au quart de tour, le message avertisseur de l'ancien maître du Faso, Blaise Compaoré. Le " Tigre" décide alors de proposer, discrètement, à Dadis de transférer le pouvoir à un civil de son choix et d'aller mener la grande vie en Scandinavie, plus précisément chez les légendaires vikings, en l'occurrence le Danemark. Jadis, pays de rêve du général Sékouba Konaté.
" Je me suis retrouvé avec Dadis. Je lui ai dit: mon frère, je voudrais qu'on quitte le pouvoir et qu'on s'exile au Danemark. Face à sa réticence, je lui ai proposé de passer le relais au ministre Papa Koly Kourouma. Je lui ai dit que je pourrais lui faciliter la tâche. Papa Koly est encore vivant. Il peut témoigner"", poursuit l'ancien président de la transition, un précieux " manuel d'histoire" vivant et ambulant.
Lee général Konaté conclut: " Dadis était prêt à donner le pouvoir à Papa Koly et à s'exiler, avec moi, au Danemark. A ma grande surprise, Dadis se rétracte. Quelques jours plus-tard, il revient sur sa parole alors qu'il s'était engagé à céder sa place à Papa Koly qui était au courant d enotre projet.".
C'est de cette manière que l'actuel ministre d'Etat en charge de l'hydraulique et de l'assainissement est passé à côté du " destin national" qu'il cherche à s'approprier . Le " tomou" au petit chapelet aura-t-il une seconde chance ? L'avenir nous le dira.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER