Fête de Tabaski: Baydi Aribot, entre démagogie et médiocrité en langue française

Fête de Tabaski: Baydi Aribot, entre démagogie et médiocrité en langue française
0 commentaires, 31 - 7 - 2020, by admin

Par Hamballi
Il est le numéro 3 de la Banque Centrale de la République de Guinée et ambitionne d'en être le patron. Vaille que vaille.
Du coup, placé dans les plus hautes sphères de l'Etat, l'ancien ministre de la jeunesse et des sports du gouvernement Kouyaté est censé parler et écrire correctement la langue française, langue officielle au pays de Alpha Condé. Malheureusement, ça n'est pas le cas.
Baydi Boubacar Aribot s'est taillé une place de choix dans le cercle très fermé et sélect des confidents du président Alpha Condé.
Jeudi, l'ancien fidèle lieutenant de Sidya Touré a voulu prouver davantage son attachement à son mentor. Dans un post publié sur son compte Facebook, le 2e vice-gouverneur de la Banque Centrale souhaite une bonne fête de Tabaski au chef de l' Etat. Voilà qui est tout à fait normal.
Le hic, c'est que le post de Baydi Boubacar Aribot est truffé de fautes. " Il est le noyau central de la politique guinéene et les autres sont les électrons y compris nous . Il donne les grandes orientations nous nous chargeons de l applications sur le terrain et les autres suivent . Il est le professeur nous sommes les élèves . Il est difficile de porter son manteau parce qu il est soit grand , soit court pour ceux qui veulent se comparer a lui ..... Une manière de souhaiter bonne fête de tabaski au père de l émergence guinéenne le très insubmersible président Alpha Condé...Que Dieu l accorde une bonne santé et une longévité..", écrit celui qui réclame la " paternité" de l'électorat de la presqu'île de Kaloum. Véritable locomotive de la Guinée.
Le post de Baydi Aribot met encore, sur la place publique, son manque de maîtrise de la langue de Molière.
Aussi étonnant que celà puisse paraître, l'ancien ministre de la jeunesse et des sports du gouvernement de large consensus ignore la ponctuation. Pire, cette figure forte de la Guinée de Alpha Condé se ridiculise avec des fautes d'orthographe et de grammaire indignes de son rang de haut commis de la République.
Illustration: " (... ) l applications". La lettre " S" n'a pas du tout sa place, l'apostrophe n'existe pas. " parce qu il". On ne voit pas l'apostrophe. " émergence" s'écrit avec " e" muet ( emergence). " se comparer a lui ". Monsieur le ministre, ici, il s'agit de " à" préposition qui s'écrit avec accent grave. Et non du verbe avoir." Que Dieu l accorde une bonne santé et une longévité.. ". En bon français, le vice-gouverneur de la Banque Centrale devrait écrire: " Que Dieu lui accorde (...)". " tabaski" s'écrit avec " T" majuscule, "son excellence". Excusez du peu.
Nous y reviendrons !

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER