Sékhoutouréyah 2020: la réaction de Cellou Dalein au décret de Alpha Condé

Sékhoutouréyah 2020: la réaction de Cellou Dalein au décret de Alpha Condé
0 commentaires, 12 - 8 - 2020, by admin

Par Hamballi
Entre le président de la république, Alpha Condé, et sa bête noire de toujours, le leader de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée, qui aura le dernier mot dans leur " éternel' bras de fer ?
Après 10 ans de rapports exécrables, de rapports tendus, de conflit ouvert, l'heure n'est pas à la détente. Le duel semble avoir de beaux jours entre les deux principales têtes d'affiche du marigot politique local.
Dans un post sur sa page Facebook, le patron de l'aile dure de l'opposition dénonce, une fois encore, la gourmandise" du pouvoir de Alpha Condé. Ce dernier a fixé, mardi soir, la présidentielle au 18 octobre prochain. Une décision qui met Cellou Dalein Diallo dans tous ses états. Nouvelledeguinee.com vous propose la réaction acide du leader de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée.
" Alpha Condé vient de fixer la date de l’élection présidentielle au 18 octobre 2020 alors que les conditions d’une élection crédible ne sont pas réunies.
Ce n’est pas la qualité des élections qui l’intéresse. Contesté partout, y compris dans ses fiefs traditionnels, il a plutôt peur d’un scrutin juste et transparent.
Son objectif c’est de se faire proclamer coûte que coûte Président de la République le 18 octobre et s’octroyer ainsi son troisième mandat.
Pour ce faire, il n’a pas besoin des suffrages des citoyens dont il a perdu la confiance. L’important pour lui n’a jamais été le vote mais ceux qui comptent les votes et proclament les résultats définitifs.

Et ceux-là, il sait, qu’aujourd’hui plus qu’hier, il les contrôle entièrement", écrit, avec véhémence, Cellou Dalein Diallo.
Arrivé au pouvoir en 2010, dans des conditions qui laissent à désirer, Alpha Condé est accusé par son challenger d'avoir plongé le pays dans une crise sans fin pour confisquer les clés de Sékhoutouréyah.
Octogénaire de 82 ans, le chef de l' Etat est bien placé pour briguer un troisième mandat lors de la présidentielle prévue le 18 octobre prochain.
A suivre !

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER