Qu'est ce qui attend la Guinée en 2015 ?

Qu'est ce qui attend la Guinée en 2015 ?
0 commentaires, 18 - 8 - 2014, by admin

Par Aîssata Doumbouya Après une transition mouvementée et à haut risque en 2010, les guinéens seront de nouveau appelés aux urnes dans une année pour élire leur président. Les guinéens sont de plus en plus nombreux à se poser des questions " angoissantes", à se demander qu'est ce qui les attend en 2015, une année qui sera, sans doute, un autre tournant dans l' histoire de la Guinée. Du côté de la classe politique, l'inquiétude est également au rendez-vous. A un an du scrutin décisif de 2015, des opposants comme Cellou Dalein Diallo n'accordent aucune confiance au président Alpha Condé. Pour eux, le chef de " Sékhoutouréyah" n'entend pour rien au monde organiser des élections et se faire battre. Ils soupçonnent Alpha Condé de préparer de " fraudes massives" en 2015. C'est en tout cas, ce que redoute le chef de file de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée. " Les déclarations de monsieur Alpha Condé, du professeur ( rires ), comme on le dit, qu' il ( Alpha Condé ndlr ) n'organisera pas des élections pour les perdre... Vous voyez comment... C'est-à-dire, ce n'est pas le peuple qui va décider. Il ( Alpha Condé ndlr ) va décider tout seul. Quelqu'un qui revendique 40 ans de combat pour la démocratie, lorsqu'il tient de tels propos, ça doit inquiéter tous les guinéens. Il faut faire preuve d'humilité et d'attachement aux principes de la démocratie : si je suis battu, j'accepterais les résultats. C'est le peuple qui est souverain. C'est à lui de décider". Le président de l' UFDG accuse Alpha Condé d'avoir chargé les préfets et les autres administrateurs de tricher la future présidentielle en faveur de l'actuel locataire de " Sékhoutouréyah". " Alpha Condé a dit que les opposants oublient que c'est moi qui nomment les préfets et les sous-préfets. Et, il a investi les préfets et sous-préfets de missions : d'installer le RPG ( parti au pouvoir ndlr ) et d'organiser des fraudes. C'est ce qu'ils sont en train de faire. C'est illégal", a dénoncé au micro de www.nouvelledeguinee.com, le chef de file de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée. Logiquement, les guinéens seront appelés aux urnes en 2015, dans un an pile. Mais, à l'allure où vont les choses, nombre de compatriotes se demandent si la présidentielle aura bel et bien lieu conformément à la constitution. Alpha Condé sera sans doute candidat à sa propre succession. Et ses principaux adversaires soutiennent, à chaque occasion, qu'il est hors de question de reporter la présidentielle de l'an prochain.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER