Le capitaine Dadis Camara abandonné par Alpha Condé à Ouagadougou

Le capitaine Dadis Camara abandonné par Alpha Condé à Ouagadougou
0 commentaires, 29 - 9 - 2014, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo De nombreux guinéens se demandaient qui prend en charge, financièrement, le capitaine Moussa Dadis Camara, en exil sur les terres arides du Faso depuis sa chute fin 2009. Aujourd'hui, l'avocat de l'ancien leader du CNDD jette le pavé dans la mare et révèle les conditions dans lesquelles l'ancien homme fort de Conakry survit dans les terres de Blaise Compaoré. "Concernant les conditions de vie de mon client, il ne bénéficie d’aucune aide de l’Etat guinéen. J’ose vous dire que s’il vit, c’est grâce aux maigres privilèges qui lui sont accordés par son statut de militaire, en tant que fonctionnaire de l’Etat. Il ne bénéficie que de cela. S’il a d’autres sources de revenus, ce sont bien les aides, les dons qui lui sont accordés par l’Etat burkinabè" a révélé Me Jean Baptiste Jocamey Haba dans une interview. " Cela, ajoute l'avocat de Dadis, n’honore pas la Guinée. Ça affecte l’image de notre président d’aujourd’hui, l’image de toutes les institutions, de tous les Guinéens, que de penser qu’un ancien chef d’Etat qui officiellement se trouve en convalescence dans un autre Etat, soit une charge pour cet Etat hôte. Qu’il soit une charge pour lui-même". L'avocat du capitaine Dadis dénonce une violation de la constitution. " Il y a une disposition de la constitution qui est claire, et la constitution, c’est quand même l’acte fondateur de la République. C’est quand même la Loi Suprême du pays selon l’article 44. Cet article 44 dit ceci : « Les anciens présidents de la République prennent rend protocolaire immédiatement après le président de la République dans l’ordre d’ancienneté de leurs mandats, et avant le président de l’Assemblée nationale. Ils peuvent être chargés de mission spéciale par le président de la République. Ils bénéficient d’avantages matériels et d’une protection dans les conditions qu’une Loi Organique détermine. Le président Dadis a posé des actes pour les Guinéens". Très amer, Me Jean Baptiste Jocamey Haba rappelle à Alpha Condé qu'un jour ou l'autre, d'une manière ou d'une autre, il sera aussi ancien président de la Guinée. " C’est une honte pour la Guinée. Cela ternit l’image de la Guinée devant le Burkina qui est le pays hôte du capitaine. Et ça n’honore pas nos institutions, ça n’honore pas notre président qui, lui même président aujourd’hui, demain, deviendra ancien président". L'avocat de l'ancien homme de la Guinée envisage d'entreprendre des démarches pour que le capitaine Dadis soit réhabilité et qu'il bénéficie pleinement des privilèges que lui garantit la constitution guinéenne. " Il faudra qu’il ' Dadis ndlr ) en bénéficie. Nous allons entamer des démarches dans ce sens, car trop c’est trop. Ça n’a que trop duré, et nous entamerons des démarches. Je pense que des personnes éclairées, des personnes habilitées à régler une telle situation seront bientôt saisies. Je sais qu’elles sont déjà saisies. Elles ne devraient même pas attendre d’être saisies, car c’est un droit acquis. Le président Dadis a servi son pays. Il a refusé de se servir lui-même, alors qu’il avait toutes les possibilités d’amasser comme les autres le font", fulmine Me Jean Baptiste Haba. Reste à savoir s'il gagnera ce pari.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER