Alpha Condé ne répondrait plus aux appels téléphoniques du capitaine Dadis Camara

Alpha Condé ne répondrait plus aux appels  téléphoniques du capitaine Dadis Camara
0 commentaires, 3 - 12 - 2014, by admin

Par Mohamed Camara Cela a tout l'air d'un grand coup de froid sur les relations entre Alpha Condé et son bouillant et remuant prédécesseur à la tête de l' Etat. Selon une source bien introduite au très convoité Palais " Sékhoutouréyah", le président Alpha Condé ne prendrait plus son téléphone si l'appel vient de Ouagadougou, précisément de l'ancien leader du CNDD, le capitaine Moussa Dadis Camara. " Alpha a complètement abandonné Dadis. Il ne prend plus ses appels. Il n'a respecté aucun de ses engagements vis-à-vis du capitaine", nous confie cette source crédible et digne de foi. Par les temps qui courent, la vie ne serait pas du tout rose pour l'ancien chef de la junte militaire qui s'était emparée du pouvoir au lendemain de la mort du général Lansana Conté. " C'est la période de vaches maigres. Surtout depuis la chute du président Blaise. Dadis est livré à lui-même. Il a épuisé ses économies. Alpha Condé ne fait absolument rien pour lui", ajoute notre source qui est très proche du locataire de " Sékhoutouréyah". Selon un autre diplomate de l'administration Condé, le fait que Dadis soit " abandonné" à Ouaga n'honore pas l'image de la Guinée. " Quoi qu'il en soit, Dadis est un ancien président de la Guinée. Logiquement, l' Etat doit le prendre en charge et ne pas l'abandonner. Ce n'est pas bien pour l'image de notre pays", déplore ce diplomate du premier cercle des proches d' Alpha Condé. Cela fait 5 ans piles depuis que le capitaine Moussa Dadis Camara a quitté le pouvoir. Le 03 décembre 2009, son aide de camp ouvre le feu sur sa tête et le blesse grièvement. Le lendemain, Dadis est évacué sur le Maroc de toute urgence pour les soins. Un peu plus d'un mois plus-tard, le bouillant capitaine se retrouve à Ouagadougou, officiellement, pour sa " convalescence". Une " convalescence" interminable, car Dadis, en personne, a compris, finalement, de quoi il s'agit. " Je suis un exilé politique", a-t-il reconnu au lendemain de la chute de son ancien hôte, le président Blaise Compaoré.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER