Justice : Fatou Bensouda attendue à Conakry d'ici fin décembre

Justice : Fatou Bensouda attendue à  Conakry d'ici fin décembre
0 commentaires, 9 - 12 - 2014, by admin

Par Mariam Sow C'est le garde des sceaux qui l'a annoncé. D'après le ministre Cheickh Sakho, la procureure générale de la Cour Pénale Internationale, Fatou Bensouda, doit rallier incessamment Conakry, l'une des capitales les plus sales et les plus obscures de la planète. Le ministre de la justice avait promis ça. Maintenant, il fixe un calendrier. Pour Sako, la visite est imminente, et est prévue d'ici fin décembre. " je lui ai demandé de venir nous rendre visite à Conakry ce mois-ci, afin qu’elle puisse s’enquérir du contenu, ou en tout cas de l’avancée de la procédure pendante en ce moment chez nous et qui est gérée par trois juges guinéens" a annoncé le garde des sceaux dans une interview qu'il a accordée à des confrères. " Nous parlerons donc de tous les crimes de masse qui se sont déroulés ces derniers temps, dont malheureusement celui qui a eu lieu en Guinée au stade du 28 septembre. Madame Bensounda, la procureure de la CPI va participer aux débats...", a enchaîné le ministre de la justice. Le 28 septembre 2009, des hommes en uniformes militaires, armés jusqu'aux dents prennent d'assaut le principal stade de Conakry qui abrite une manifestation pacifique de l' opposition. Ils ouvrent le feu sur les manifestants, massacrent froidement ceux qui réclament le départ du capitaine Dadis, puis violent des femmes en plein midi et à ciel ouvert. Selon l' ONU, le bilan est lourd : près de deux cents morts. Depuis les tueries du 28 septembre 2009, au temps du Conseil National pour la Démocratie et le Développement, beaucoup d'eau a coulé sous le pont. La justice guinéenne fait du surplace. Le dossier n'avance pas. Malgré les sorties qui se veulent rassurantes du ministre Sako, la procédure est en panne. Des hauts officiers, inculpés par la justice guinéenne, font la pluie et le beau temps à Conakry. Sans être inquiétés. Jusqu'à quand ?

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER