"Alpha Condé a tué la justice", accuse le député Ousmane Gaoual Diallo

0 commentaires, 20 - 3 - 2015, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo La Guinée dispose-t-elle d'une justice digne de nom ? Une injustice indépendante capable de rappeler à l'ordre l'exécutif ? Non et non selon le député de l' UFDG, Ousmane Gaoual Diallo. Aux yeux de ce proche de Cellou Dalein Diallo, la justice est tout simplement factice en Guinée. Il s'en explique : " On est aujourd'hui à près de 540 morts dans le pays. Les violences de N' Zérékoré, de Zogota, Saworo, Guékédou, Kankan, Pita, Mamou, Conakry, Boké... Toutes ces régions ont connu des violences directement ou indirectement où il y'a eu mort d'hommes. Il n' y a pas un seul qui a levé le doigt. Quand on fait des plaintes, on arrive à la justice. Le tribunal, quand il vous dit : " ça s'est politique", ça veut dire que l'affaire est classée. Personne n’enregistre la plainte. Vous n'avez aucune solution. Quand vous allez à la Cour Suprême, il vont vous dire : " il faut d'abord porter plainte. Lorsqu'il n' y a pas de suivi, ensuite, nous, on intervient. (... ) Quand on arrive à la case-justice, c'est porte close. C'est politique. Donc, il ( Alpha Condé ndlr ), il a tué la justice. Donc, cette institution aussi ( justice ndlr) est morte", s'est justifié l'élu de Gaoual. " Dans l'affaire du 19 juillet, il a des militaires qui sont arrêtés, les Nouhou Thiam, etc. Normalement, si Nouhou Thiam était jugé avec colonel Sadou ou Bondabon,, s'ils étaient jugés et reconnus coupables d'abandon de poste, le code militaire dit qu'ils risquent trois mois de prison. C'est-à-dire, s'ils sont reconnus coupables, ils sont condamnés, au maximum à trois mois de prison ferme. Cela fait trois ans qu'ils sont en prison. Mais, pour les juger, ils ont fait une loi, où il dit que quelqu'un ne peut pas juger un militaire plus gradé que lui. Si tu es général, il faut un général de même grade ou plus gradé que toi pour te juger. Or, le plus haut gradé de la justice militaire est colonel. Nouhou Thiam est général. ( .... ) Alpha crée les conditions de l' injustice dans le pays. A côté, il crée l'impunité", a ajouté Ousmane Gaoual Diallo au micro de nouvelledeguinee.com. La Guinée est plongée dans une interminable crise politique. La CENI vient d'aggraver cette crise en prenant la décision d'organiser la présidentielle avant les élections communales et communautaires, initialement prévues en mars 2014. Une décision " controversée" qui pourrait mettre bientôt le feu aux poudres.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER