Appel au dialogue de Condé : Bah Oury parle de " provocation"

Appel au dialogue de Condé : Bah Oury parle de
0 commentaires, 26 - 5 - 2015, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo En dépit de son exil en France, l'opposant Bah Oury suit de près l'actualité de son pays, la Guinée. Preuve, il n'est pas resté indifférent face à l'appel au dialogue, lancé, lundi, par le président Condé via un courrier adressé à son premier ministre, Mohamed Saïd Fofana. Le premier vice-président de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée renvient encore à la charge. Il parle de " provocation". Nouvelledeguinee vous propose la réaction de l'ancien ministre de la réconciliation nationale du gouvernement Souaré. " Sur le plan formel, c'est une instruction qu'il ( Alpha Condé ndlr ) donne au premier ministre d'organiser le dialogue. Il ne demande pas au premier ministre d'inviter les autres partenaires au dialogue. Donc, c'est un ordre substantiel. Cela veut dire qu'il ( Alpha Condé ndlr ) s'en fout de ce que pensent les autres partis. Le second aspect, en écrivant au premier ministre, en lui exigeant d'organiser le dialogue, si ce dernier n'arrive pas à le faire, Alpha Condé se décharge sur le premier ministre pour dire que c'est ce dernier qui est incapable d'organiser un soi-disant dialogue. Donc, il ( Alpha Condé ndlr ) a ouvert un parapluie pour dire que lui, il est au dessus de la mêlée et que le reste ne le concerne pas. Cela traduit une preuve d'irresponsabilité politique. Sur le plan de fond, la lettre fixe déjà un ordre du jour qui ne prend pas en compte les revendications de l'opposition qui ont été formulées par Elhadj Cellou. Donc, en ce qui concerne l'inversion de l'ordre des élections, il ne revient pas là-dessus. En ce qui concerne les délégations spéciales, il ( Alpha Condé ndlr ) dit qu'il faut essayer de tromper les formes pour que l'existence de ces délégations spéciales soit amoindrie. En d'autres termes, il faut les laisser tel quel sans passer à une consultation populaire. (... ) En ce qui concerne la CENI, il ( Alpha Condé ndlr ) dit qu'il faut que cette dernière informe les autres partenaires comme si c'est le point qui est litigieux par rapport à l'organisation et au fonctionnement de la CENI. Donc, il ( Condé ndlr ) fait fi de la déclaration de l'opposition qui indique qu'elle ne reconnaissait plus cette CENI, et que celle la n'est plus à mesure de faire des consultations électorales crédibles et transparentes. En plus, il a violé la loi à maintes reprises. Et, maintenant, il se dédouane en disant que seule la CENI a fixé le chronogramme ( .... ) Tout cela n'est qu'une provocation pour indiquer qu'il ( Alpha Condé ndlr ) n'a nullement l'intention d'aborder les questions de fond qui font que la situation guinéenne est toujours dans l'impasse".

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER