Qu'est ce que le Centre Sportif de Yorokoguia va-t-il apporter à la Guinée ?

Qu'est ce que le Centre Sportif  de Yorokoguia va-t-il apporter  à la Guinée ?
0 commentaires, 18 - 7 - 2015, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo Ce sera, sans doute, le fleuron des Centres Sportifs de l' Ouest Africain. Le Centre Sportif " Antonio Souaré", sis à Yorokoguia, dans la préfecture de Dubréka est en train de sortir de terre et doit être disponible, au plus-tard, en 2017. Il s'agit d'un chantier " pharaonique" bâti sur 11 hectares qui, à terme, doit abriter un hôtel haut de gamme de 5 étoiles, un stade de 15 000 places, une académie... A en croire son propriétaire, les retombées du Centre Sportif " Antonio Souaré" seront énormes pour la Guinée. Le Centre pourrait être une aubaine pour les chômeurs qui ne savent plus à quel Saint se vouer. " Le football aujourd'hui, c'est le plus grand centre d' affaires sur tous les plans. Ce Centre va créer des centaines d'emplois: des enseignants, des professeurs, des formateurs, des cuisiniers, des médecins, des hôteliers... Tout le monde va se retrouver ici", a précisé le richissime homme d'affaires. Autres retombées: " de grands clubs européens pourront venir quand ils seront en hiver la bas. Quand ils cherchent le soleil, ils pourront venir chez nous et y trouveront toutes les installations, logeront à Yorokoguia ici pour une semaine, 15 jours , ou un mois. Voilà, entre autres, des retombées pour l'académie, le centre et pour le football guinéen", ajoute le patron de Guinée Games. Ce n'est pas tout, aux dires de l'homme d'affaires, le Centre Sportif de Yorokoguia pourrait également profiter au tourisme, un secteur en perte de vitesse en Guinée malgré les immenses potentialités du pays dans ce domaine. " Notre ambition, c'est d'être mieux que " Diambar" ( Centre de Formation Sénégalais ndlr ). C'est pourquoi, nous avons fait un hôtel de 5 étoiles. Là, économiquement, il y'aura un retour sur investissement, ça va faire d'ici une grande destination. Vous savez, la plage de Bel Air n'est pas loin d'ici. Et, puis, nous sommes au pied de la Montagne du " Chien qui fume". A partir de cette montagne, le circuit sportif qui sera créé va permettre aux gens de faire des randonnées et consorts", soutient Antonio Souaré. A l'en croire, le Centre Sportif devrait permettre à la Guinée d'être à même d'organiser des compétitions à l'échelle continentale. " Au niveau de la partie professionnelle, vous avez tout ce qui est administration du football, les salles de musculation, quatre terrains synthétiques d'entraînement, un terrain, selon les normes de la FIFA, en sable, et le grand terrain que nous allons terminer, pour un premier départ, à 5 000 places, puis, avec une extension à 15 000 places pour qu'on puisse abriter des compétitions internationales", a poursuivi le patron du Horoya AC. " Cette académie est faite pour tout le monde. Elle va sortir des centaines de joueurs qui ne seront pas absorbés exclusivement par Horoya. Ce Centre est fait pour tous les clubs guinéens, pour tous les clubs d' Afrique ( ... ) Nous voulons " créer" une génération comme celle qui a ramené le trophée de la dernière Coupe d' Afrique des Nations à la Côte d' Ivoire. Il faut être ambitieux et jaloux, mais, dans le bon sens. Aujourd'hui, nous souhaitons avoir une génération ( de footballeurs ndlr ) qui peut apporter le bonheur au peuple de Guinée, qui peut transformer ce Syli National, qui peut apporter aux Guinéens la joie que les autres peuples ont connue. Il faut, maintenant, que nous ayons des trophées au niveau africain et au niveau international. Il faut que nous participions à la Coupe du Monde de football", conclut-il au micro de notre confrère Sega Diallo. Un exemple à suivre pour ceux qui son soucieux du développement de la Guinée.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER