Un prédicateur donne Alpha Condé vainqueur à la présidentielle du 11 octobre

Un prédicateur donne Alpha Condé vainqueur à la présidentielle du 11 octobre
0 commentaires, 18 - 8 - 2015, by admin

Bafodé Cissé est un prévoyant Guinéen. Diplômé en droit, l'homme nous parle de la présidentielle de tous les dangers de ce 11 octobre. Lisez! Il faut faire très attention avec les présidentielles de 2015. Avant ces élections, il y aura beaucoup de prisonniers, beaucoup de déplacés, beaucoup de révoltés. Les gens vont se manifester et descendre dans la rue croyant que c’est la bonne manière pour provoquer un changement de régime. Le temps reste à venir. Ces élections vont se passer a un moment où les gens auront peur et seront très inquiets. Il y aura un climat de méfiance consécutif à la propagation de nouvelles faisant état de la présence de corps étranges dans le pays qui n’auront pour seule mission que de cibler, assassiner et faire disparaître des personnalités. Encore, quelques officiers avec la complicité de certains cadres du régime vont occasionner l’arrestation, le jugement et la condamnation d’autres personnalités. Je vous donne un exemple : parmi ces trois (3) personnes : l’homme qui cherche le pouvoir, l’homme qui détient le pouvoir, l’homme qui détient le pouvoir sans être rassasié de ses ambitions, sans avoir atteint ses objectifs et qui est en phase de le perdre de manière directe ou indirecte,… parmi ces trois (3), qui est le plus dangereux ? C’est pour vous dire qu’il faut faire très attention avec ces élections. Le régime actuel va remporter ces élections à partir du moment où les gens ont peur, où les gens ont pris conscience, où les gens ont décidé de se méfier et d’attendre le moment opportun. Pendant les six (6) premiers mois de l’après-élections, ceux qui avaient peur de parler et de se manifester vont extérioriser leur colère, leur rancune, Ils vont chercher par tous les moyens a dénaturer l’image du régime. Certains n’hésiteront pas à chercher amitié et à coopérer avec le régime afin de le pousser dans le grand fossé de la trahison avec des décisions et des actions qui vont amener tous les Guinéens à se révolter. Donc le régime doit faire attention à ce niveau car c’est le même système qui pourra permettre à certains d’être au pouvoir. La succession dans ce sens, sera celle d’un ami du pouvoir, très révolté. Il s’agira d’un homme qui aura pour idée, d’être l’ami du pouvoir afin d’être un jour l’élu du peuple. Il va régler beaucoup de comptes avec ses adversaires. Mais de toutes les façons avant cette succession, il y aura la création d’emplois a un certain niveau avec des financements de certains projets, l’ouverture de grands chantiers, la décoration de certains cadres, la libération de détenus, une manière pour le régime de satisfaire la population. Cependant, la grande inquiétude sera que malgré toutes ces actions, au fil du temps, certains cadres proches du pouvoir vont penser que le régime tire à sa fin. Pour se racheter, ils vont chercher alliance avec un homme qu’ils estimeront être capable d’accéder au pouvoir. En fin de compte, ils vont même accélérer avec le régime en place, en donnant toutes les informions et tous les moyens pour entraîner son changement. Donc si l’on ne fait pas attention, le second mandat va être un peu compliqué. La succession des régimes en République de Guinée se présente comme suit : Un cadre à la face de caméléon avec le bâton ou la canne qui fait tout pour être l’ami du régime alors que c’est un révolté, un adversaire ; Ensuite, viendra un docteur avec le livre et le bic Après, ce sera un ancien militaire avec l’épée et la canne ; Le métisse peulh avec le coupe-coupe et le bonnet ; Le Peulh avec le sac en main et sur le dos ; Ensuite, l’originaire du Manding d’où son appellation avec beaucoup de monde et beaucoup de belles paroles ; Au Sénégal, Macky Sall va traverser des périodes difficiles pour se faire réélire. Il pourra même perdre le pouvoir s’il ne fait pas attention. S’il perd le pouvoir, il sera emprisonné et dans le fil du temps, il reprendra son fauteuil. A part lui, il y’aura un autre prisonnier ou ancien prisonnier qui va également prendre le pouvoir. Avec ces deux, dans les années à venir le Sénégal va devenir un pays de merveilles. Le pays sera ouvert, beaucoup ouvert voire un pays d’accueil, un pays où la plupart des cadres africains, les chefs d’Etat et anciens chefs d’Etat vont se confier et protéger leurs biens grâce à la politique de l’ancien prisonnier ou de l’ancien chef d’Etat ; Au Mali, il y aura un Homme qui va se réclamer de la descendance du Prophète, un Homme trop attaché à la religion et très écouté. A travers lui, le Mali pourra redevenir comme un pays de référence de la religion musulmane avec une présence massive d’Arabes, conséquemment de capitaux . La vie deviendra moins chère mais en fin de compte il pourra y avoir désaccord avec l’Occident qui va considérer le Mali comme l’auxiliaire des Djihadistes. Il y aura successivement trois anciens militaires qui vont également à leurs tours, redresser la stabilité et le développement du pays ; En Côte d’Ivoire, après Wattara, il y aura un député ensuite une femme ou un ancien artiste. Tous ces deux auront leur place dans l’exercice du pouvoir en Côte d’Ivoire. Bafodé Cissé Tel : 666 09 54 74 / 628 44 01 10 Email : tasshassane@gmail.com agdasgui83@gmail.com In levérificateur

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER