Investigation:la folie des grandeurs de Mariama Sako Hall en Caroline du Nord

Investigation:la folie des grandeurs  de Mariama Sako Hall en Caroline du Nord
0 commentaires, 22 - 10 - 2015, by admin

Par Binany Bah Qu'on le veuille ou non, l'Histoire retiendra à jamais que, pendant la transition de 2010, la Guinée avait une première dame du nom de Hadja Aïssatou Bah. Une femme vertueuse connue pour sa discrétion et son humilité. Du côté de Caroline du Nord où elle végétait dans la misère jusqu'à un passé récent, une femme du nom de Mariama Sako Hall, souffrant de la folie des grandeurs, entend réécrire l'Histoire. Elle veut changer le cours de l' Histoire à sa guise. L'ancienne vieille fille de la Caroline du Nord s'est invité dans la vie privée de l'ancien président de la transition, général Konaté. Sachant pertinemment qu'elle n'est qu'une vulgaire usurpatrice, elle cherche à impressionner tout le monde à l'aide de l'argent du contribuable pillé pendant la transition de 2010. A l'occasion de son dernier anniversaire, l'ancienne " fille de joie" s'est affichée dans un luxe insolent. Elle jette par la fenêtre l'argent du pauvre contribuable qu'elle a " volé" pendant la transition de 2010. Comme pour narguer les Guinéens, elle affiche son train de vie insolent sur les réseaux sociaux alors que les compatriotes de l'intérieur du pays tirent le diable par la queue. La misère qui ronge leur quotidien a pris de l'ampleur depuis 2010. Mariama Sako Hall, toute honte bue, plus irresponsable que jamais, s'offre même le luxe de louer une Limousine, je dis bien une Limousine, pour les deux artistes invités à son anniversaire: Ibro Diabaté et Djibril Souma " Koumi". Pire, sur la vidéo, on la voit en train de distribuer des liasses de dollars. De l'argent qu'elle a volé en Guinée. Il est temps que le fisc américain s'intéresse au train de de vie de cette femme, chirurgie esthétique aidant, qui se croit le centre du monde. Elle qui a " mystifié" l'ancien président de la transition. Elle a pris en otage, sans la moindre dignité, ce dernier pour tenter de l'éloigner le plus longtemps possible de sa vraie famille, de sa vraie épouse, Aïssatou Bah, et de ses enfants. De la peine perdue. Source: guineeinfo.org

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER