Abidjan: les joueurs du Horoya AC comme chez eux

Abidjan: les joueurs du Horoya AC comme chez eux
0 commentaires, 13 - 1 - 2016, by admin

Les joueurs du Horoya AC ont trouvé en Côte d’Ivoire des conditions de stage vraiment idéales. De quoi travailler à fond, jour après jour, pour affûter la forme physique et peaufiner les combinaisons de jeu. Pour être prêts le jour J.

Depuis leur arrivée, lundi soir, au bord de la lagune Ebrié, les hommes du coach Victor ZVUNKA se sentent comme chez eux. Un pot d’accueil leur avait été servi, comme un symbole de bienvenue, et depuis les journées s’écoulent dans une ambiance véritablement fraternelle. Et si les conditions étaient bonnes à El Djadida en novembre, elles sont d’un niveau encore bien supérieur à Abidjan.

Bien entendu, le fait que tout soit concentré sur un même lieu n’est pas étranger à ce confort de travail. Les joueurs sont logés en chambres individuelles et ne font que quelques mètres pour se rendre soit au restaurant, soit au terrain ou encore en salle de gym et à la piscine.

Pour cette première semaine de cinq jours, les « rouge et blanc » n’ont pas été ménagés par le staff : 2 entraînements mardi, un mercredi, deux séances encore jeudi, une vendredi et un match amical samedi matin sur le terrain Laurent POKOU. De quoi bien dormir le soir et même l’après-midi où le rituel de la sieste de 14h-16h a été instauré. Et les séances en bain d’eau glacée sont les bienvenues pour la récupération musculaire.

Ce sont 24 joueurs – rejoints par Abdou Paye CAMARA en rééducation – qui profitent pleinement de ce stage « dans une excellente ambiance » nous a précisé Cédric ROGER, le responsable de la préparation physique. Et quand le moindre problème se présente, les « hébergeurs » de l’ASEC dirigés par le DG Benoît YOU ont toujours une solution à portée de main. Une ambiance fraternelle, on vous le répète. Le centre de Sol Béni mérite bien son nom.

Source: horoyaac.com

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER