Baydi Boubacar Aribot, entre " imposture" et " fanfaronnade"

Baydi Boubacar Aribot, entre
0 commentaires, 19 - 2 - 2016, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo
Décidement, dans la Guinée de son " excellence, professeur, président" Alpha Condé, personne n'est à l'abri de la vigilance du célèbrissime journaliste sportif et historien, Amadou Diouldé Diallo. De retour d'une longue mission qui l'a conduit tour à tour au Rwanda, Qatar, puis Kamsar, dans son pays, le journaliste vient de lever un coin du voile sur la face cachée de l'ancien concepteur du défunt mouvement " Tout Sauf Alpha Condé".
Dans une tribune coup de poing, parue en exclusivité sur nouvelledeguinee.com, le célèbre chroniqueur révèle que l'ancien ministre de la jeunesse et des sports du gouvernement Kouyaté est éclaboussé par le détournement de la somme faramineuse de 3 milliards de francs guinéens, initialement destinés à la renovation du Stade de l' Amitié de Kamsar.
Ce n'est pas fini. Celui qui fait figure d'épouvantail des prédateurs qui écument l'administration à tous les niveaux, Amadou Diouldé Diallo dépeint un Baydi Boubacar Aribot qui navigue, sans la moindre gêne, entre imposture et vantardise. Bref, il démasque un " pillard" qui se pousse du col.
" Baydi Boubacar Aribot fait de la fanfaronnade à l'Assemblée Nationale et porte des habits de leader politique pour faire grand en côtoyant les grands de l'échiquier, dans un nomadisme. Non une errance motivée par l'argent et la fausse prétention de faire partie des Guinéens qui font la Guinee. Faux et archi faux", dénonce le célèbre journaliste sportif, Amadou Diouldé Diallo.
A en croire le journaliste, pardon la terreur de ceux qui ont pris en otage la Guinée, Baydi Aribot est un " imposteur" doublé d'un retoubale et impitoyable intrigant, un adepte de la machination sécrète destinée à espionner des gens qui lui font confiance au service du pouvoir.
" Le député de Kaloum s'est trouvé une autre occupation: celle des intrigues de salons et des bureaux jusqu'à "Sékhoutoureyah" pour enfariner les grands frères et les assurer qu'il est bien, lui, Baidy Boubacar Aribot", détaille la grande figure du journalisme sportif aussi bien en Guinée qu' en Afrique.
Ancien ministre de la jeunsse et des sports du gouvernement de large consensus, l'actuel député de Kaloum serait aussi un ethnocentriste de la pire espèce. Dans son viseur: les leaders issus de la communauté Peule. Le " médiocre" député de Kaloum serait, à en croire Amadou Diouldé Diallo, de ceux qui entendent s'opposer par tous les moyens à l'arrivée d'un Peul aux commandes de la Guinée.
" C'est bien ce Baidy qui disait dans son salon qu'un Peul ne succédera jamais à Alpha Condé, après avoir arnaqué Cellou Dalein qui le recevait en privé et en priorité dans sa chambre à coucher et à qui il demandait beaucoup d'argent pour sortir le Kaloum contre Alpha Condé, s'il ne prenait pas l'avion pour aller voir Sadakaadji à Dakar. Certainement pour de l'argent aussi", révèle-t-il dans les colonnes de nouvelledeguinee.com.
Pour la petite histoire, Baydi Bouabacar Aribot s'est fait connaître, ces dernières années par son mouvement " Tout Sauf Alpha Condé". Un mouvement qui lui a servi de tremplin pour sortir de l'anonymat et se faire une place dans la cour des grands leaders.
Curieusement, Baydi Boubacar Aribot, qui ne manquait aucune occasion de dézinguer le président Condé dans la presse, fait, à la surprise générale une volte face qui ne dit pas son nom. Et prête allégeance au chef de l' Etat qu'il a tant critiqué, envers lequel il a toujours eu des propos cinglants.
Un retournement de veste spectaculaire qui, du reste, provoque l'effondrement de sa " popularité" à des niveaux proches du néant. Quoique, l'ancien banquier vive toujours dans l'illusion d'être le futur leader de la Guinée Maritime.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER