Conseiller du président,Papa Koly s'interroge: " on va conseiller qui ?"

Conseiller du président,Papa Koly s'interroge:
0 commentaires, 5 - 4 - 2016, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
La présidence de la République est il est un " garage" pour des dignitaires en mal de point de chute , devenus encombrants pour le " professeur"? Depuis son arrivée au pouvoir en 2010, le Palais des conseillers de toutes sortes écument les allées du très convoité Palais " Sékhoutouréyah". D'anciens alliés à la présidentielle de 2010, des inconditionnels du chef de l' Etat y font office de conseillers du président de la République. C'est le cas, entre autres, du leader de l' UPR, Bah Ousmane, l'ancien ministre Kerfalla Yansané, ou encore du président du parti " Générations pour la Réconciliation, l' Union et la Prospérité", Papa Koly Kourouma. Ce dernier semble être en rupture de ban avec son " employeur" Alpha Condé.
Interpellé récemment, à Rotterdam, sur ce sujet par des compatriotesde la Hollande dans le cadre du lancement de la plateforme " apolitique" dénommée Front Uni Pour la Démocratie ( FUD ), le riche leader, Papa Koly dépeint le profil du conseiller du président et son quotidien. Lisez. Sans sommentaires !
" Un président de la République, c'est une institution. (... ) Mais, si en lieu et place de l'excellence, c'est la médiocrité qu'on recrute, alors allez y voir la fonction. En principe, un conseiller du président de la République doit avoir une certaine expertise sur le fonctionnement du sectoriel. Parce que, c'est la politique du président de la République qui se met en oeuvre au niveau du sectoriel. Il faut avoir fait ses preuves au niveau du sectoriel pour pouvoir être conseiller de Monsieur le président de la République pour un secteur qu'on connait. Mais, contrairement à ça, on appelle à la présidence de la République celui qu'on veut écarter du sectoriel et puis on lui donne un bureau et, basta, il est là. On va conseiller qui ? Sur quoi ? Pour être conseiller, il faut être saisi. Mais, si vous n'êtes pas saisi d'un dossier, vous allez conseiller qui ? Sur quoi ? On dit conseiller. C'est large.
Et c'est pourquoi quand on me pose la question de savoir si je suis toujours conseiller, je dit: oui. On dit: mais pourquoi vous n'êtes pas sur place? Je dis: mais avec les nouvelles technologies de l'information, je peux être saisi pour n'importe quel dossier et n'importe où . Et je vais conseiller.
Si c'est pour aller rester au bureau pour que la climatisation me tape, et le soir, je rentre à la maison, je préfère rester à la maison. Mon bureau à domicile a de la bonne climatisation. Donc, je reste chez moi. Le président de la république a dit qu'il me nomme conseiller. J'ai dit que je suis très heureux. Pour moi, ça allait être une occasion d'apporter ma contribution pour qu'on sache qu'est ce que c'est qu'une présidence, qu'est ce que c'est qu'un gouvernement. En Guinée, on ne sait pas faire la distinction entre la présidence de la république et le gouvernement", a-t-il déclaré, à nouvelledeguinee.com.
Papa Koly Kourouma est en pleine tournée en Europe Occidentale. Après Paris, Bruxelles et Rotterdam, le président du GRUP doit rencontrer, ce dimanche, des compatriotes de la Suisse dans un luxueux palace de Génève. Objectif? convaincre ses frères et soeurs de la Fédération Helvétique d'adherer à son projet de création d'une plateforme " apolitique" dénommée Front Uni Pour la Démocratie. Un remake de sa sortie à Paris, Bruxelles, puis Rotterdam.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER