Présidentielle de 2010: les coups de fil de ces grands de ce monde à Cellou Dalein Diallo

Présidentielle de 2010: les coups de fil de ces grands de ce  monde à Cellou Dalein Diallo
0 commentaires, 15 - 4 - 2016, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo
La Transition controversée de 2010 commence à livrer peu à peu ses sécrets. Venu largement en tête au premier tour de la présidentielle de juin 2010, le président de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée a reçu d'innombrables coups de fils venus des quatre coins de la planète. Outre des chefs d' Etats du continent, l'ancien patron de l' Union Africaine, Jean Ping, et le locataire du Palais de Verre de Manhattan, le secrétaire général des Nations Unies, Banki Moon, auraient appelé le grand vainqueur de la première manche du scrutin.
Même scénario au deuxième tour où les mêmes personnalités appellent le véritable " vainqueur" du scrutin pour le prier d'accepter les résultats " tronqués" de la CENI et de la Cour Suprême. A l'époque, c'est comme si la fameuse communauté internationale avait imposé la " défaite" à l'ancien premier ministre de Conté, le mettant devant les faits accomplis.
Quoi qu'il en soit, il est important de " désintoxiquer" l'opinion en rappelant que le candidat de l' UFDG en 2010 et en 2015, n'a pas du tout démérité, contrairement à ce que prétend son désormais " frère ennemi", l'ancien condamné à la reclusion criminelle à perpetuité, Bah Oury, rentré au bercail en janvier dernier après 4 ans et démi d'exil en France, après une grâce présidentielle.
En vérité, Bah Oury est " jaloux" de son ancien patron. Depuis que l'ancien président d'honneur de l' UFDG, Bâ Mamadou, a porté son choix sur Cellou Dalein, aux dépens de Bah Oury et de l'ancien premier de Conté, Amadou Tidiane Souaré, qui était également dans la course à la succession de l'ancien haut fonctionnaire à la Banque Mondiale, Bah Oury semble avoir perdu totalement sa sérénité et sa clairvoyance, sa lucidité.
Bah Oury n'arrive toujours pas à se remettre de ce coup de massue, de ce revers relatif au fait que Cellou Dalein soit choisi par Bâ Mamadou pour diriger les destinées de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée. Depuis cette " humilitation", l'ancien ministre de la réconciliation nationale entend faire le tout pour le tout dans le but de mettre les bâtons dans les roues du natif de Dalein. Bah Oury fait l'impossible pour nuire à l'image de Cellou Dalein Diallo.
Il y'a quelques mois, selon nos sources, il avait " manipulé" de jeunes demandeurs d'asile aux USA, qu'il a pu dresser contre l'ancien président de la transition, le général Sékouba Konaté. D'après une source crédible proche de l'entourage à Paris de l'ancien condamné à la reclusion criminelle à perpetuité, c'est Bah Oury en personne qui avait chargé des jeunes, sans la moindre attache politique, à s'en prendre à l'ancien président de la transition, à New York.
" Le président Cellou Dalein Diallo a de l'estime pour le général Sékouba Konaté. Il ne l'a jamais attaqué alors qu'il a des raisons de le faire. Il semble aussi que Cellou Dalein a demandé à ses fidèles, à ceux qui croient en lui, de ne ni attaquer l'ancien président de la transition, encore moins l'injurier. Donc, ce qui s'est passé aux USA ne peut être que l'oeuvre de Bah Oury dans l'optique d'opposer Konaté à Cellou Dalein", nous confie notre source.
Rentré au pays en janvier dernier, Bah Oury semble avoir complètement perdu le nord. Dans le but de " plaire" au président Alpha Condé, son pire ennemi, il y'a quelques mois, l'ancien ministre du gouvernement Souaré semble prêt à tout pour couler le principal parti de l' opposition, l' Union des Forces Démocratiques de Guinée.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER