Baydi Aribot, chef de file des députés médiocres ?

Baydi Aribot, chef de file des députés médiocres ?
0 commentaires, 6 - 5 - 2016, by admin

Par Mohamed Camara
Il incarne la médiocrité, l'inculture des députés Guinéens. Vendredi encore, l'ancien ministre de la jeunesse et des sports a fait parler de lui. Comme à l'accoutumée, le très controversé député de Kaloum a étalé sur la place publique sa méconnaissance du français, langue officielle en République de Guinée.
" Je vous finis". Voilà, entre autres, la nouvelle invention néologique de celui qui se rêve futur " leader naturel" du littoral. Malgré sa légèreté et son français approximatif.
Malheureusement, le député de Kaloum n'est pas seul dans ce lot de députés nuls en langue française. A en croire des confrères d'un site proche de l'opposition, le député de Gaoual n'est pas bien loti aussi. D'après ces confrères, Ousmane Gaoual Diallo est à loger dans la même enseigne que l'ancien opposant, Baydi Boubacar Aribot.
" Monsieur le député guinéen, Ousmane Gaoual Diallo, vous êtes un des universitaires que nous connaissons dans ce Parlement guinéen. Malgré le diplôme et votre carrière de plusieurs années en France, votre texte ignore les règles élementaires de ponctuation et constitue un festival de fautes. Cela est très déshonorant pour notre pays, la Guinée", déplorent-ils.
Et eux de lancer cet appel: " nous saisissons donc cette occasion pour prier les autorités du pays et la Présidence de l’Assemblée Nationale, de mettre tout en œuvre pour que chaque député guinéen puisse avoir un secrétariat à sa disposition afin qu’il puisse pleinement et honorablement jouer son rôle. En effet, un tel secrétariat aidera les députés à organiser leurs programmes, à lire et à comprendre l’essentiel de la loi relative à un dossier avant la session ou la plénière correspondante et à produire des textes corrects. Il y va de l'efficacité et surtout de la crédibilité de notre Assemblée".
Il y va de l'intérêt des populations que ces députés dits " honorables" sont censés défendre.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER