L'OMS déclare la Guinée exempte de transmission du virus Ebola

L'OMS déclare la Guinée exempte de transmission du virus Ebola
0 commentaires, 1 - 6 - 2016, by admin

C'est officiellement ce mercredi 1er juin 2016, que l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a annoncé la fin de l'épidémie de la maladie à virus Ebola en Guinée. L’événement a réuni les membres de l'OMS, du Ministère de la Santé, de la Cellule de Coordination de riposte à Ebola, et représentants des institutions partenaires de la Guinée dans la riposte contre Ebola.
Six semaines après la sortie du dernier malade du centre de traitement d'Ebola de N'zérékoré, l'Organisation Mondiale de la Santé vient d'annoncer la fin de l'épidémie dans le pays. Après 42 jours d'évaluation et de surveillance de cette tendance, Monsieur le Représentant pays de l'OMS Dr Abou Beckr Gaye s'est adressé ce mercredi au nom de la Directrice générale de l'OMS et de la Directrice régionale pour L'Afrique, au peuple de Guinée et au monde entier pour annoncer la fin de cette épidémie en Guinée. " En ce jour 1er juin 2016, je déclare au nom de l'organisation Mondiale de la Santé la fin de la flambée de la maladie à virus ébola survenue le 17 mars 2016 dans les préfectures de N'zérékoré et Macenta. Nous adressons nos plus sincères félicitations au peuple et au Gouvernement de Guinée ainsi qu'à tous les partenaires pour l'unité d'action qui a permis de circonscrire cette flambée ".
La Guinée est aujourd'hui débarrassée de l'épidémie du virus Ebola. Mais l'OMS recommande de redoubler de vigilance, car il y a encore un risque de résurgence. Selon son Représentant en Guinée, il est fondamental que les mesures de prévention prises par la population restent de rigueur. " La vigilance ainsi que les capacités de réponses devront être maintenues. L'OMS encourage le Ministère de la santé, la cellule de coordination de riposte à Ebola, ainsi que les partenaires techniques et financiers à soutenir les interventions prioritaire en cours notamment la surveillance active en ceinture centrée autour des guéris d'ébola avec leurs propre participation.
En annonçant la fin de l'épidémie en Guinée, l'OMS a affirmé que la chaîne de transmission d'origine du virus est complètement stoppée. Les risques de résurgence restants proviennent seulement de patients déjà guéris. " Il est en effet démontré aujourd'hui que le virus de la maladie peut encore survivre dans le corps de certaines personnes guéris d'ebola pendant plus de 15 mois. Nous devons donc renforcer la surveillance et la vaccination autour des personnes guéris avec leurs propre participation ".
Aujourd'hui débute la période d'observation de 90 jours de surveillance renforcée recommandée par l'OMS. Il s'agit de s'assurer que toute flambée est immédiatement détectée avant une transmission à d'autres personnes. A terme, cette observation permettra de confirmer la disparition effective de l'épidémie dans le pays. Selon Monsieur Gaye " Cette surveillance vise à détecter, notifier et confirmer de façon précoce toutes épidémie ou urgence sanitaire en vue de sortir d'un contrôle rapide évitant ainsi tout risque de propagation de la maladie. A ces différentes mesures, s'ajoute la mise en place en Guinée d'un mécanisme de riposte rapide en collaboration avec les autorités sanitaire et l'ensemble des partenaires en vue d'une riposte efficace et coordonné à toute urgence sanitaire dans le pays ".
Pour rappel, l'OMS continue travailler avec le Gouvernement des trois pays les plus affecté pour renforcer leurs système de santé ainsi que les programmes de santé prioritaire tout en continuant à maintenir les capacités de détection, de prévention et de réponse à toute flambée d'Ebola.
La Cellule de Communication du Gouvernement

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER