Littérature : « Destins d’Afrique et des puissances » voit le jour

Littérature : « Destins d’Afrique et des puissances » voit le jour
0 commentaires, 9 - 6 - 2016, by admin

Par Minkael Barry, à Conakry

La littérature guinéenne s’élargit avec la naissance du l’ouvrage « Destins d’Afrique et des puissances » de Bafodé Cissé.

C’est le musée national de Sanderwalia, dans la commune de Kaloum qui a servit de cadre à la dédicace de cette œuvre de 94 pages. C’était à la présence du ministre de la Culture et du patrimoine historique, Siaka Barry.

L’évènement a été parrainé par Fodé Capi Camara, ancien ministre et président de l’Association des Ecrivains de Guinée.

Pour commencer, le ministre de la Culture a expliqué : « J’ai connu cette association il y a deux mois. Au début, je ne l’ai pas pris au sérieux, j’ai cru avoir à faire à des associations qui pullulent à la rue et qui s’attendent plus à ce que les pouvoirs étatiques réalisent leur rêve. »

Puis il a rassuré : « j’ai su que j’ai à faire aux jeunes sérieux, responsables et conscients qui ont une certaine ambition. Ce qui d’ailleurs m’a permit d’évoluer avec cette association, j’ai compris qu’elle veut s’investir dans la promotion de la culture guinéenne. Aussi, j’ai compris particulièrement que ces jeunes veulent faire la promotion des activités livresques leur cheval de bataille, » poursuit-il.

M. Barry a informé qu’en 2017, la Guinée organisera la « coupe du monde du livre ».

« En avril 2017, les activités de Conakry, capitale mondiale du livre vont commencer. Tous les fans du livre vont relier Conakry pour cette cérémonie », a-t-il conclu.

Pour l’auteur, Bafodé Cissé, ce livre est la modeste contribution de l’ONG AGDAS pour l’évènement : Conakry, capitale mondiale du livre.

« Ce livre restitue les réalités d’une Afrique ballotée et sinistrée par certains africains à la solde des créatures sans scrupule. Ce livre est un document à la fois spirituel et scientifique », dit-il.

Composé de 94 pages, avec des thèmes sur les jeunes, les femmes, les vieux, les dirigeants, les pauvres etc. Mais aussi, l’influence de l’occident sur l’Afrique et l’unité nationale tout en abordant la problématique du développement de l’Afrique, cette œuvre est aussi le résultat d’une analyse pertinente d’un homme de Dieu œuvrant dans la prévoyance.

Né en 1982 à Boké, fils du saint Waliou, le grand Imam de Koundara, Elhadj Mohamed Lamine, Bafodé Cissé est prévoyant et diplômé en droit à l’université Koffi Annan.

In leverificateur.net

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER