Quand Cellou Dalein vante son bilan en Haute Guinée lorsqu'il était ministre

Quand Cellou Dalein vante son bilan en Haute Guinée lorsqu'il était ministre
0 commentaires, 17 - 10 - 2016, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo
Décidément, entre le leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée et la Haute Guinée, c'est une longue histoire. Cellou Dalein Diallo a tenu à profiter de cette période de détente pour rappeler les actes qu'il a posés, de par le passé, pour les populations de la Savane guinéenne. Le chef de file de l'opposition guinéenne dénonce une campagne de diabolisation destinée à ternir son image dans cette partie du pays et dresser ses habitants contre lui. L'ancien premier ministre se présente comme un ami de la Haute Guinée. Une amitié qu'il entend préserver jalousement.
" Lorsque j’ai eu le privilège de diriger le département des travaux publics, Monsieur Kalémodou est là, on a fait le tour du monde pour trouver les financements de la route kouroussa – kankan et du pont sur le Niger à yirikiri. On a fait des efforts, pour financer la route kankan-siguiri-kourémalé et les deux ponts à Djélibakoro et à Tinkisso; on a pu mobiliser plus de cent Millions de dollars. La route a été bitumée et les ponts ont été construits, on n’aura jamais d’ouvrages de franchissement aussi importants dans notre pays", se souvient le patron de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée.
" Je ne pensais pas la région de kankan ou de Labé, j’étais Ministre de la République, j’étais au service de la République de tous les citoyens guinéens. On a voulu mettre ça de côté pour me présenter comme quelqu’un qui est hostile à cette région; j’y étais chaque année pour suivre les chantiers, évaluer l’État du réseau routier, et au cours de mes séjours je n’ai jamais senti que j’étais rejeté, je me sentais chez moi; les gens m’accueillaient, les jeunes, les femmes, les sotikèmo. C’est la politique qui m’a dépeint comme quelqu’un qui est hostile à cette région, pour le désenclavement de laquelle je me suis battu et lorsque je me suis engagé en politique, certains ce sont interrogés au Fouta; pourquoi vous le suivez? Est ce que c’est ici qu’il a travaillé? Je dis Non! J’étais pas Ministre du Fouta, j’étais Ministre de la République et je suis fier d’avoir travaillé partout", ajoute celui qui rêve d'être le maître de "Sékhoutouréya" dès 2020.
Et lui de déplorer les agissements de ces adversaires politiques: " Mais toutes ces réalités ont été occultées, une campagne de dénigrement systématique a été menée contre Cellou, présentant comme un homme méchant, violent, hostile, à cette région. Aujourd’hui, je me réjouis de constater que les gens comprennent; le vice président chargé des affaires politiques était à kankan depuis une semaine; kankan, siguiri, Kouroussa, on est en train d’implanter le parti, les gens ont compris ici et labà, heureusement".
Le chef de file de l'opposition guinéenne soutient que son parti est en train d'être implanté en Haute Guinée, bastion du président Alpha Condé. Cellou Dalein Diallo a pour objectif de faire basculer la savane guinéenne dans le giron de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée.
" Il faut se réjouir que des gens de la “casse”, on osait même pas passer devant, vous savez ce qui se passait, aujourd’hui ils sont là, pour adhérer à l’UFDG, pour s’engager résolument à nous conduire à sekhoutoureah, ça c’est la patience; parce que Dieu ne dort pas", se félicite celui qui serait en pôle position pour succéder à Alpha Condé à la tête de la Guinée.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER