Comment Toumba a-t-il été épinglé à Dakar?

Comment Toumba a-t-il été épinglé à Dakar?
0 commentaires, 20 - 12 - 2016, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo
Un mois de filature qui aura eu raison de sa discrétion et mettra,enfin, un point final à sa longue cavale. Selon des informations parvenues à nouvelledeguinee.com, il aura fallu mobiliser une douzaine d'agents de la section de récherche de la gendarmerie sénégalaise pour pouvoir identifier et interpeller le fugitif Guinéen le plus célèbre, en l'occurrence Aboubakar Diakité alias Toumba.
Le "tombeur" du capitaine Moussa Dadis Camara se faisait passer pour un certain " Aboubakar Barry" et résidait dans le très huppé quartier des Almadies, non loin de la célèbre " Statue de la Renaissance".
A l'heure d'écrire ces lignes, le suspect clé dans les massacres du 28 septembre est écroué à la caserne " Samba Diery Diallo"à Colobane dans la région de Dakar. L'ancien aide de camp du capitaine Dadis Camara a reconnu son identité et se montre coopératif d'après nos sources.
Le seul hic, c'est que Toumba Diakité refuse de dire aux enquêteurs comment il parvenait à vivre en exil,depuis 7ans, à Dakar. L'ancien fugitif a été finalement présenté, lundi, devant un juge d'instruction qui l'a placé en garde à vue.
Aboubakar Diakité alias Toumba vivait dans la clandstiné depuis le 03 décembre 2009, jour où il blesse grièvement à la tête l'ancien chef de la junte, le capitaine Dadis Camara, au tristement célèbre camp Koundara, dans la presqu'île de Kaloum.
Par ailleurs, l'ancien aide de camp du leader du CNDD est inculpé dans l'affaire des massacres du 28 septembre 2009 au stade de Conakry. Toumba Diakité faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international depuis le jour où il s'est volatilisé dans la nature.
Reste à savoir à présent si l'ancien célèbre fugitif va être ou non extradé à Conakry où le très bavard ministre de la justice essuie un déluge de critiques pour sa gestion qui laisse à désirer du dossier relatif aux massacres du 28 sptembre sur fond de viols massifs de femmes en plein midi.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER