Paris: le torchon brûle-t-il entre l'ambassadeur et certains ressortissants de la Haute Guinée?

Paris: le torchon brûle-t-il entre l'ambassadeur et certains ressortissants de la Haute Guinée?
0 commentaires, 5 - 1 - 2017, by admin

Par Mariam Sow
Par les temps qui courent, l'ambiance serait électrique entre le très pondéré ambassadeur de Guinée à Paris, Amara Camara, et certains ressortissants de la Haute Guinée. Le courant ne passerait pas du tout entre le diplomate et certains compatriotes originaires de la Savane Guinéenne. Très rémonté par les agissements de certains individus, l'ambassadeur brise le silence, monte au créneau et dénonce avec virulence ceux qui sont tentés de diviser la communauté guinéenne de France pour des raisons inavouées et obscures.
" Depuis que j'occupe ce poste, j'ai toujours demandé le rassemblement de tous les Guinéens autour de l'essentiel. Toutes les autres communautés m'accompagnent. Si c'est la mienne qui fait défaut, ça me fait de la peine. C'est pourquoi, j'ai décidé de n'assister à aucune manifestation du 31 décembre", s'insurge-t-il au micro de nouvelledeguinee.com.
" La Haute Guinée ne nous empêchera pas d'avancer. Que la Haute Guinée comprenne qu'elle appartient à la Guinée et que la Haute Guinée n'est la propriété privée de personne. C'est l'ensemble des Guinéens de la Haute Guinée qui font la Haute-Guinée", previent l'ambassadeur Amara Camara.
" (... ) Nous Guinéens, nous devons être ensemble. C'est ensemble qu'on réussira. Si nous sommes divisés, nous échouerons", répète en boucle cet homme discret et pragmatique qui a l'oreille du président Alpha Condé.
" Le message le plus important pour moi c'est le rassemblement, le rassemblement, le rassemblement", plaide l'ancien haut fonctionnaire de l'UNESCO qui s'est montré on ne peut plus clair très remonté contre ceux qui sèment la zizanie, provoquent la désunion au sein de la communauté guinéenne de France.
" Que nos compatriotes sachent que cette ambassade est la leur. Nous sommes à leur disposition pour les accompagner, les aider et pour les soutenir", rassure l'homme qui a positivement changé l'image du 51 Rue de la Faisanderie, dans le très bourgeois 16 eme arrondissement de Paris.
Nommé en mars 2011 au poste d'ambassadeur de Guinée en France, Amara Camara a pris le " gouvernail" en pleine tempête. Mais, très vite, l'homme imprime sa marque et parvient à retablir la confiance entre l'ambassade et la communauté. Le natif de Kankan mettra, ainsi, un point final aux relations houleuses entre les Guinéens et leur représentation diplomatique dans la capitale française sur fond de gestion honnête, transparente des récettes consulaires et une guerre sans merci contre les trafiquants de faux documents administratifs guinéens.
A suivre!



0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER