KPC, futur président de la Ligue Guinéenne de Football

 KPC, futur président de la Ligue Guinéenne de Football
0 commentaires, 15 - 2 - 2017, by admin

Par Ibrahima Diallo à Conakry
Le président du Hafia football club est bien parti pour succéder à Antonio Souaré à la tête de la Ligue guinéenne de football. C’est la nouvelle qui fait le tour des états-majors du sport roi à travers le pays depuis le début de cette semaine. A Conakry, notamment, le congrès électif du jeudi 16 février prochain est perçu comme le prochain sacre de KPC.
Seul en lice, à ce jour, le président du Hafia FC fait l’objet d’un consensus autour de la fiabilité de sa candidature et de son engagement à apporter sa modeste contribution à l’émergence d’un modèle de gestion à l’avantage d’un professionnalisme respectueux des exigences des temps modernes. Comme Antonio Souaré qu’il cherche à succéder, KPC fait partie des plus gros employeurs du pays. Président du groupe bâtisseur Guicopres, il a très tôt rejoint le rang des mécènes décidés à faire changer l’indice du football guinéen. Ainsi, à l’image de son grand-frère Antonio Souaré, il a consacré son temps, son énergie et ses moyens à relever le club dont il est aujourd’hui le dirigeant numéro 1.
Donc, si tout se passe comme prévu, l’homme sera au faîte de la Ligue guinéenne de football professionnel à l’issue du congrès électif devant renouveler le bureau des membres de l'instance de gestion du championnat de Ligue1 et 2.

Oui, KPC est le grand favori !
Il est bien en position de remporter haut les mains cette élection et devenir d'office 2ème vice -président de la Fédération guinéenne de football (Féguifoot). Parce que maintenant à tous les échelons, les responsables du sport roi ont compris que pour tirer le football guinéen de son embourbement, il n’y a pas quatre chemins à prendre autrement que celui de la fraternité qui conduit au rassemblement et aboutit à la fédération des tous les acteurs et professionnels autour de l’essentiel. C’est ce bon chemin qu’emprunte KPC. Bien évidemment avec les conseils et la bénédiction de son grand-frère Antonio Souaré, lui aussi bien parti pour être le président de la nouvelle Féguifoot, l’instance suprême du football guinéen, dont les textes directeurs ont été toilettés et remis au goût du jour pour que ne se reproduisent plus les errements du passé.
KPC une réputation de gestionnaire
Pur produit de l'université guinéenne, KPC a fait fortune dans le BTP. L’histoire retient qu’à sa sortie de la Faculté des sciences économiques de l'université Gamal Abdel Nasser de Conakry, l'homme avait à peine 28 ans. Il créa l’entreprise Guicopres qui est aujourd’hui une fierté nationale et un exemple de réussite. KPC a une réputation de gestionnaire rigoureux. C'est un peu un self made man qui n'a pas peur d'affronter les difficultés de la vie.
A l’image d’Antonio Souaré, ingénieur des Télécoms, KPC est lui aussi pur produit de l’université guinéenne. Dans cette nouvelle fonction, KPC saura propulser habillement la Ligue dans une situation encore meilleure pour le bien-être de notre football.
Homme de parole, il ressemble à son grand-frère Antono Souaré. En effet, tous deux sont d’une humilité légendaire. Leur téméraire volonté d'aller au bout de leurs objectifs permettra de stimuler l’esprit d'échange et forger l'idéal de bonheur auquel aspire le football guinéen dans toute sa dimension.
KPC a ressuscité le Hafia de Conakry après qu'Antonio Souaré ait replacé le Horoya sur orbite. Nul doute que les deux forment un duo de choc qui fera de la maison football de Guinée un lieu où la médiocrité ne sera plus permise.
Tout naturellement, l’un porte son choix sur l’autre et vice versa. Pour la présidence de la Féguifoot, KPC mise sur Antonio Souaré, le ticket gagnant. Et ce, malgré les pressions d'un autre âge au demeurant rétrogrades qui ne peuvent faire avancer vers des lendemains meilleurs un ensemble de dirigeants qui seraient visiblement en porte-à-faux avec l'histoire qui juge chacun par ses actes.

Que cela soit écrit comme tel. Ce mercredi 15 février est un grand jour qui se lève. Le bureau sortant de la Ligue guinéenne de football professionnel se retrouve aujourd’hui avec tous les membres statutaires que sont les 28 clubs de Ligue1 et Ligue2. La rencontre est historique, en ce sens qu’elle doit permettre de statuer et adopter les nouveaux statuts de la Ligue. Puis, donner au public sportif l’ossature de l’équipe dirigeante devant succéder à celle d’Antonio Souaré. Selon de bonnes sources, 4 protagonistes sont lice pour les postes de 1e et 2e vice-présidents. Si cela se confirme, il est fort probable que le général Maturin Bangoura, président du Club industriel de Kamsar (CIK) et actuel gouverneur de Conakry, remporte le poste de 1er vice -président.
La question qui taraude les esprits est celle concernant l’homme le mieux placé à remporter le poste de 2e vice-président. Toutefois, ce que l’on sait, c’est que tout se jouera entre les candidats Almamy Saidou Sylla du satellite FC, Abou Wahab Ben Geloune du Soumba FC et Sampou Mikaïlou de Wakrya AC. Pour le choix de l’un ou l’autre, le dernier mot revient aux membres statutaires. Les seuls dépositaires du droit de vote. Les seuls détenteurs du secret de l'élection de ce 2e vice-président dont le nous attendons de connaitre le nom et le visage. L’important étant que pour la Ligue et le pays, tout élu apporte son soutien inconditionnel et franc à la bonne marche et l'élévation du niveau de notre football d'élite.

Ibrahima Diallo
Directeur général de la radio Liberté FM, Conakry

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER