Guinée : la Convention de Base pour l’exploitation des gisements d’or de Mandiana ratifiée à l’unanimité par l’Assemblée Nationale

Guinée : la Convention de Base pour l’exploitation des gisements d’or de Mandiana ratifiée à l’unanimité par l’Assemblée Nationale
0 commentaires, 26 - 2 - 2017, by admin

Les députés à l’Assemblée Nationale (AN) de la République de Guinée, réunis en plénière, mardi, 24 février 2017, à l’Hémicycle du Palais du peuple, sous l’égide du président de l’institution, honorable Claude Kory Kondiano, ont ratifié à l’unanimité des présents, la Convention de Base pour l’exploitation des gisements d’or dans la préfecture de Mandiana, rapporte le correspondant de l’AGP près le Parlement.
Cette ratification se situe dans le cadre de l’établissement des accords, en vue d’établir des partenariats entre le Royaume Chérifien du Maroc et la République de Guinée, à travers le groupe Managem et le groupe Avocet qui ont constitué un partenariat, signé le 28 mai 2016, en vue de développer et d’exploiter les gisements présents sur le périmètre du permis d’exploitation et le transfert au profit de la Société des Mines de Mandiana.
Dans son discours de circonstance, la rapporteuse de la Commission de l’Industrie, du Commerce, des Mines, du Tourisme et de l’Artisanat, honorable Hadja Aïssata Daffé a souligné : «Dans l’optique de la valorisation de ses ressources naturelles, et pour faire face, avec efficacité, aux enjeux liés au secteur minier, la République de Guinée a signé avec la Société des Mines de Mandiana SA, Avocet Mining PLC et Managem SA, la Convention de Base pour l’exploitation des gisements d’or dans la préfecture de Mandiana».
La parlementaire a indiqué, que le Groupe Managem est l’une des grandes entreprises marocaines dans le domaine de l’hydrométallurgie.
«Ce Groupe opère depuis plusieurs années dans l’extraction, la valorisation et la commercialisation des métaux de base, des métaux précieux, du cobalt et d’autres minerais au Maroc et en Afrique», a-t-elle affirmé.
A noter, que ce projet aura une durée de sept (07) ans. Parallèlement, la société entend continuer les travaux de prospection sur les 472,78Km2 restant, afin d’augmenter les réserves et, conséquemment, la durée de vie de la mine.
Honorable Hadja Aïssata Daffé a rassuré : «L’investisseur s’engage à réaliser un investissement de l’ordre de cent millions de dollars américains (100.000.000 DUS), des infrastructures et équipements nécessaires à l’exploitation, le traitement, le transport et à l’expédition de l’or».
Elle a ainsi énuméré des avantages pour la République de Guinée, dont entre autres, la taxe de contribution au développement communautaire à 1% du chiffre d’affaire, soit le double de celle prévue au Code minier de 2011, environ plus de 1000 emplois seront générés durant la phase de construction prévue et 500 emplois en phase d’exploitation.

AGP
Cette ratification a été suivie par la clôture de la Session extraordinaire de l’AN qui a duré 15 jours.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER