C'est sur cette colline que Elhadj Omar Tall a tenu son dernier conseil de guerre

C'est sur cette colline que Elhadj Omar Tall a tenu son dernier conseil de guerre
0 commentaires, 1 - 3 - 2017, by admin

C'est sur cette colline du nom de " Pelloun Waadjou", en langue nationale poular, que l'ancien conquérant et souverain musulman, Elhadj Omar Tall, aurait tenu son dernier conseil de guerre aux alentours du mois de février de l'an 1864. Avant de disparaître à jamais dans les falaises de Bandiagara dans l'actuel Mali.
Né à Halwar dans le Fouta Toro entre 1794 et 1794, Elhadj Omar Tall est le fondateur de la ville de Dinguiraye en Guinée. Voici ce que Wilkepedia raconte par la suite :
"À Dinguiraye, il prépare le djihad (guerre sainte). Il acquiert une réputation de saint et rassemble de nombreux disciples qui formeront les cadres de son armée. Son armée, équipée d’armes légères européennes reçues de trafiquants britanniques de Sierra Leone, s’attaque à plusieurs régions malinkées à partir de 1850. Il occupe sans difficulté les territoires du Mandingue et du Bambouk (1853), puis attaque les Bambaras Massassi dont il prend la capitale Nioro (1854). En 1856, il annexe le royaume bambara du Kaarta et réprime sévèrement les révoltes.

Luttant contre l’armée coloniale française, il fait construire un tata (une fortification) à Koniakary (77 km à l'ouest de Kayes). En avril 1857, il déclare la guerre contre le royaume du Khasso et assiège le fort de Médine, qui sera libéré par les troupes de Louis Faidherbe le 18 juillet 1857".
Et Wilkepedia de conclure:" entre 1858 et 1861, El Hadj Oumar Tall s’attaque aux royaumes bambaras de Kaarta et de Ségou (bataille de Ngano). Le 10 mars 1861, il conquiert Ségou qu’il confie un an plus tard à son fils Ahmadou pour partir à la conquête d’Hamdallaye, capitale de l’Empire peul du Macina qui tombera le 16 mars 1862 après trois batailles faisant plus de 70 000 morts. Obligé de se réfugier dans les grottes de Deguembéré, près de Bandiagara, il disparait dans une grotte le 12 février 1864".
www.nouvelledeguinee.com


0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER