Ces Africains fans du général Konaté en Europe

Ces Africains fans du général Konaté en Europe
0 commentaires, 21 - 3 - 2017, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
Malgré sa discrétion qui frise la timidité, le " Tigre" ne passe pas inaperçu sur le vieux continent. Près d'une decennie après son entrée triomphale dans l'Histoire, en dépit des énormes ratés du gouvernement Doré et l'épaix mystère qui entoure encore la fameuse et étrange " remontada", digne d' un film, de Alpha Condé au deuxième tour du scrutin , suivie de sa " victoire" controversée, sans oublier les violences inter-communautaires ayant émaillé l'entre deux tours de la présidentielle historique, de tous les dangers de 2010, l'ancien président de la transition jouit d'une grande popularité chez les Africains.
Lundi, aux alentours de 18h et démi, alors qu'il rentrait d'un voyage privé à Amsterdam et à Bruxelles, la présence du " Tigre" à la Gare du Nord, sise dans le 10 e arrondissement de Paris, a provoqué un rassemblement spontané de quelques africains du vieux continent. Qui, pour un selfie. Qui, pour une pognée de mains et quelques échanges. La plupart des Africains présents sur les lieux avouent se reconnaître en l'action du général Sékouba Konaté. Parmi eux, Guy Mokassa, un ressortissant du Congo-Brazzaville. Ne croyant pas en ses yeux. Il témoigne:
" Je faisais des courses et je vois le général Sékouba Konaté. Je l'ai reconnu tout de suite. Je suivais l'actualité guinéenne en 2010. Je sais que c'est lui qui a géré la transition. Donc, je suis là pour le féliciter. Il était président de la Guinée. Il pouvait rester. Il y'en a qui s'accrochent au pouvoir. Il est jeune, il pouvait confisquer le pouvoir. Mais, il ne l'a pas fait. Quand je l'ai vu, tout de suite, je me suis arrêté. J'ai horreur des dictateurs. Si le général Konaté était un dictateur, je serais passé sans le saluer. Je respecte le général Konaté. Il a honoré l'Afrique".
A l'image de Guy Mokassa du Congo-Brazza, l'on a noté la présence de Maliens, de Camerounais, et d'autres ressortissants de l'Ouest Africain dont des compatriotes. Ils ont tous exulté à la vue de l'ancien président de la transition à la gare du Nord, au coeur de Paris. Avant de continuer leur chemin sous l'oeil surpris de certains passagers européens. Conséquence logique du bain de foule spontané de l'ancien ministre de la défense du Conseil National pour la Démocratie et le Développement.


0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER