Championnat national: le Horoya AC étrille le Hafia FC

Championnat national: le Horoya AC étrille le Hafia FC
0 commentaires, 3 - 4 - 2017, by admin

Le président de la Fédération contre celui de la Ligue. C'était un aspect de ce Hafia - Horoya, à une semaine de la venue des Marocains de l’IR Tanger en tour de cadrage de la Coupe de la CAF. Le leader s'est facilement imposé (4-0) et reste toujours invaincu.

Tout est vite lancé dans un Stade du 28 septembre peu garni, les toutes premières minutes étant dominées par le HAC. Illustration avec ce service de Dramane NIKIEMA (2e) pour Ocansey MANDELA qui tente de trouver Bassirou OUEDRAOGO, bien cerné par la défense. En pleine pression le même Ocansey prend sa responsabilité en lobant la défense avant d’envoyer un tir puissant pour l’ouverture du score (5e).

Après ce but, le Hafia se réveille mais sans réellement inquiéter les Matamkas. Le HAC se remobilise, appuie sur l’adversaire jusqu’à ce que Yacouba MANDO surgisse et donne la passe à Dramane NIKIEMA pour le second but (20e). Sur une belle action amenée par Manga Fodé SYLLA, Momo YANSANE passe de peu à côté de la réduction du score mais le ballon survole la barre transversale. 2-0 est le score à la mi-temps.

A la reprise, ce sont encore les hommes de ZVUNKA qui vont se montrer efficace par l’aggravation du score signée Bassirou OUEDRAOGO qui reçoit un ballon bien ajusté de Baffour SEBE. Après ce but, le HAC impose son jeu chatoyant rehaussé de jolis « une –deux » . Supérieurs techniquement les Matamkas poussent l’adversaire à l’énervement. Les deux anciens du HAC ( Mohamed Aly CAMARA et Cheick Oumar BALLO ) se donnent à fond, mais la puissante machine du Horoya est toujours en marche et Bassirou OUEDRAOGO(80e) servi de la tête par Brefo MENSAH enfonce le clou pour le doublé du jour, son 8ème but en championnat qui fait de lui le meilleur buteur de Ligue 1.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER