Les leaders politiques avaient ils peur de Lansana Kouyaté en 2007?

Les leaders politiques avaient ils peur de Lansana Kouyaté en 2007?
0 commentaires, 23 - 4 - 2017, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo
L'ancien premier ministre du gouvernement de large consensus était sur tous les fronts en 2007 et 2008, quand il était aux affaires. Récemment, en marge d'une conférence à Nantes, Lansana Kouyaté a fait des révélations sur la nature des relations qu'il entretenait avec les leaders des partis politiques: Alpha Condé, feu Bâ Mamadou, feu Jean Marie Doré, et Sidya Touré, entre autres.
Selon le président du Parti de l'Espoir pour le Développement National, les opposants se méfiaient de lui. Et pour cause, selon Kouyaté, Alpha Condé, feu Bâ Mamadou, feu Jean Marie Doré, et Sidya Touré le soupçonnaient de vouloir prendre le pouvoir à leurs nez et barbes.
" J'avais une réunion politique avec les partis de l'opposition de l'époque chaque deux mois. Alpha Condé était là, feu Bah Mamadou était là, feu Jean Marie Doré était là, Sidya Touré était là. Au cours d'une réunion, ils me disent: monsieur le premier ministre, tout ce que vous pouvez faire pour nous, c'est d'enlever tous les préfets. Ils nous fatiguent. Je leur ai dit: écoutez: il y'a un décret du président de la république qui dit que le premier ministre nomme aux emplois civils. Mais, c'était un décret impossible à appliquer. (... ) Je suis allé voir le président (...) Je lui ai dit que je voudrais qu'il reprenne le décret que le premier ministre nomme aux emplois civils. Il me dit non, le décret, c'est le président, l'arrêté, c'est le premier ministre. Je lui ai dit: monsieur le président, en France, il y'a des domaines où le premier ministre agit par décret. Au Burkina Faso, il y'a des domaines où le premier ministre agit par décret. Il me dit: la Guinée n'est pas la France, la Guinée n'est pas le Burkina Faso. J'ai expliqué ça aux opposants. J'ai ajouté en leur disant: si vous voulez un passage en force, je suis prêt, moi. J'y meurs, ça ne me dit rien. J'ai juste besoin de votre soutien. Ils ont pris la parole un à un pour dire: non, ne le fais pas. On croit que tu peux le persuader. Je comprenais le jeu. Parce qu'en réalité, ils étaient effrayés. Il se disait que ce monsieur peut banalement prendre le pouvoir. Alors que Dieu seul sait, ça ne m'habitait pas. Quand ils m'ont dit, j'ai accepté. Est ce qu'un seul préfet est resté en fonction? Je les ai tous enlevés parce que j'ai su convaincre le président Conté (...)", a expliqué Lansana Kouyaté, au micro de nouvelledeguinee.com
Ancien sous-sécrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, Lansana Kouyaté est nommé à la tête d'un gouvernement de large consensus en février 2007 après une sanglante grève générale illimitée de deux longs mois. Un peu plus d'un an plus-tard, l'actuel leader du PEDN est limogé par le président Lansana Conté. L'ancien premier ministre du gouvernement de large consensus ne manque jamais l'occasion de vanter son bilan lors de son passage aux commandes du Palais de la Colombe.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER