" En Guinée, il y'a des jeunes plus pourris que les anciens", déplore Lansana Kouyaté

0 commentaires, 29 - 4 - 2017, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo
A quand la fin de la gérontocratie en Guinée ou le troisième âge règne sans partage? La Guinée va-t-elle connaître un jour une " révolution " politique à la Macron? Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré ou encore Lansana Kouyaté sont ils prêts à promouvoir la jeunesse en vue de préparer la rélève? En marge d'une rencontre avec des Guinéens à Nantes, dans l'ouest de la France, début avril, le numéro 1 du Parti de l'Espoir pour le Développement National a abordé ces questions avec l'éloquence qui est la sienne.

Lansana Kouyaté n'exlut pas de soutenir la candidature d'un jeune à la présidentielle de 2020 au sein de son parti au cas où la majorité le décide ainsi. En révanche, le tribun du PEDN met en garde les Guinéens contre certains jeunes, sans la moindre conviction, qui ne pensent qu'à leurs propres intérêts.
" Il faut trouver un système où le peuple puisse décider. Vous pensez qu'il y'a une cloison étanche entre vieux et jeunes en Guinée? La jeunesse, c'est un tout. Il y'a des jeunes aujourd'hui en Guinée qui sont plus pourris que les anciens. Je n'ai pas besoin d'avoir la langue de bois. Ce que je dis ici, je le dirai devant tous les jeunes (...) Mais, il y'a des jeunes plus pourris que les anciens. Y compris des jeunes qui ont vécu en Europe, qui font pire que les anciens", explique l'ancien patron du gouvernement de large consensus.
Et Kouyaté de monter crescendo avec virulence: " si le peuple élit un de ces jeunes, on va continuer la belle aventure de la misère et de la pauvreté. Il ne s'agit ni de jeunes, ni de vieux. Il s'agit d'hommes honnêtes à la tête du pays. Qu"il soit jeune, qu'il soit vieux, pourvu qu'il fasse le travail qu'il faut (...) Encore une fois, il y'a des jeunes qui feront pire que ce vous êtes en train de vivre".
Depuis quelques années de plus en plus de jeunes Guinéens se lancent dans les eaux agitées du marigot politique. Certains, tapis dans l'ombre, sont obsédés par un destin national. Ils changent de discours au gré des régimes qui se succèdent en Guinée. Ces démagogues s'adaptent à tout homme qui prend le pouvoir en Guinée. Reste maintenant à savoir si l'onde de choc provoquée par l'effet Macron en France va se propager au point de toucher de plein fouet la Guinée de Alpha Condé.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER