" Pas d'histoires chez moi comme l'auraient souhaité certains", riposte Cellou Dalein, de retour à Conakry

0 commentaires, 5 - 6 - 2017, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
Au terme d'une tournée à succès de plusieurs semaines sur le Vieux Continent, le patron de l'opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, est arrivé à Conakry en début de soirée, ce dimanche 04 juin 2017.
Le charismatique et très cool leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée signe son retour au pays alors qu'un débat sur son nouveau mariage fait rage aux quatre coins de la Guinée. Chacun y va de son commentaire comme si Cellou Dalein Diallo est le premier compatriote à avoir épousé deux femmes au pays de Alpha Condé.
Au grand dam de ses détracteurs et autres ennemis, l'ancien premier ministre a été reçu à l'aéroport de Conakry par sa première épouse, Halimatou Dalein Diallo. Très contente de revoir son mari après plusieurs jours d'absence.
" J'ai été accueilli à l'aéroport par mon épouse Hadja Halimatou, entourée de mes principaux collaborateurs", déclare à nouvelledeguinee.com, avec fierté, le président de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée. Toujours fair-play. Courtois et respectueux.
Et lui de conclure avec ce message on ne peut plus clair sur la nature de ses relations avec sa première épouse au lendemain de son remariage.
" Donc, pas d'histoires comme l'auraient souhaité certains", rassure-t-il dans les colonnes de votre journal en ligne, nouvelledeguinee.com.
Cellou Dalein Diallo rentre d'une tournée qui l'a conduit à Bruxelles, Andorre et à Paris. Plus d'une quinzaine de jours sur le Vieux Continent durant lesquels l'opposant a multiplié des rencontres au sommet. Objectif:sensibiliser les décideurs européens sur les dangers qui pourraient résulter d'une éventuelle violation de la constitution par Alpha Condé pour son histoire de troisième mandat. Le leader de l'UFDG promet fermement de mettre toute sa force dans le combat afin d'empêcher Alpha Condé de briguer un troisième mandat en Guinée.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER