Le vibrant hommage de Soulay Thianguel à Hassan Abraham Kéïta

Le vibrant hommage de Soulay Thianguel à Hassan Abraham Kéïta
0 commentaires, 15 - 6 - 2017, by admin

Par Soulay Thianguel
L'ange de la mort frappe une nouvelle fois. Plusieurs années que je le côtoyais en tentant d'être sur ses pas. Oui chacun a son modèle ici-bas. Hassan Abraham Kéïta a été de ceux avec qui je partageais l'amour de l'humour grivois dans un pays où la dérision n'est pas forcément notre dada. Le gymnaste des mots s'en est allé en nous laissant pantois. Calembours et jeux de mots au choix, Le Lynx perd là une icône qui ne se remplacera pas. Et bientôt nos autorités danseront de leurs hommages sans foi. Va, va, i Keïta, rejoindre les autres "lynxeurs" partis là-bas: Sékou Amadou, Sambry Sacko, Ahmed Tidjani Cissé, Williams Sassine t'accueilleront avec joie et profiteront bien de toi, puisque nous ici nous ne sommes pas foutus de mesurer la valeur de l'intellect qui se bat, ou plutôt se débat. Désolé de ne pas être là pour te voir une dernière fois. C'est ainsi que le destin en décida. Houleymane, comme tu me surnommas (pseudonyme créé en associant mon prénom et celui de mon épouse) te salue bien bas, grand maître du délire satirique.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER